Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Économie

Sir : Les activités suspendues jusqu’à nouvel ordre.
Publié le vendredi 25 fevrier 2011   |  L'expression


Société
© Autre presse


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Les signes avant-coureurs étaient perceptibles ces derniers jours. C’est fait, la Société ivoirienne de raffinage (Sir) a suspendu toutes ses activités jusqu’à nouvel ordre. Une circulaire émanant de l’entreprise a été adressée à tous ses fournisseurs, mardi, pour leur signifier la mesure qui relève, selon elle, d’un cas de force majeure. Dans son courrier, Joël Dervain, le Directeur général, explique que la fermeture est consécutive à la situation de crise postélectorale que traverse la Côte d’Ivoire. Cette situation est, à l’en croire, difficilement surmontable pour la Sir, d’autant qu’elle a été aggravée par les sanctions de l’Union européenne et la fermeture progressive des banques.

Toutes choses qui, selon lui, ont plongé la Sir dans l’impossibilité de poursuivre son fonctionnement normal. A savoir l’achat de brut, le raffinage et les transactions financières. Pour ce faire, termine-t-il, la société est contrainte de fermer tout en espérant un retour rapide à la normalité. Cette fermeture représente un autre coup dur pour les populations ivoiriennes, puisque la Sir assure le raffinage du pétrole brut et l`approvisionnement de la Côte d`Ivoire en produits pétroliers. Et elle devrait avoir également des répercutions dans la sous-région. Parce que fort de ses performances, la Sir a progressivement étendu son rayon d`intervention hors de la zone de desserte initiale (Côte d`Ivoire, Mali, Burkina-Faso), à toute la sous- région, à l`ensemble du continent et au-delà.

K.A

---

Note circulaire aux fournisseurs de la SIR

Madame, messieurs,

Nous vous informons que le contexte de crise que traverse la Côte d`Ivoire, aggravé par les sanctions prises par l`Union européenne et par la fermeture progressive de l`ensemble des banques ivoiriennes à capitaux privés à laquelle nous assistons, place la Sir dans l`impossibilité de poursuivre son fonctionnement normal à savoir : l`impossibilité d`achat de brut, l`arrêt des installations de raffinage, l`impossibilité de transactions financières.

Cette situation étant constitutive d`un cas de force majeure, nous vous informons que la Sir est contrainte de suspendre l`exécution de ses obligations (commerciales ou contractuelles) avec votre société à compter de ce jour.

Nos services sont à votre disposition pour organiser et arrêter les aspects pratiques de cette suspension. Nous espérons sortir rapidement de cette situation difficile afin de permettre la reprise de notre collaboration. Nous vous tiendrons informés dès que les conditions permettront un retour à la normale. Comptant sur votre compréhension, veuillez agréer, mesdames, messieurs, l`expression de nos sentiments distingués.

Fait à Abidjan le 22 février 2011
Le Directeur général
Joël Dervain


Achetez l'integralite de L'expression  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS