Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Combats à l’ouest du pays : Les villes de Zouan-Hounien et Bin-youien aux mains des Fafn
Publié le samedi 26 fevrier 2011   |  L'Inter


Cinquantenaire
© Ivoire-Presse par Fatai photorush
Samedi 7 août 2010. Bouaké. Soldats des Forces nouvelles, de l`ONUCI, du Centre de commandement intégré (CCI) et forces vives défilent en présence des autorités administratives, politiques et militaires, à la faveur du 50è anniversaire de l`indépendance de la Côte d`Ivoire


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Depuis la nuit du jeudi au vendredi 25 février 2011, la ville de Zouan-Hounien jusque que là dans la zone sous contrôle gouvernementale, est tombée aux mains des Forces nouvelles arrivées de Danané. Aucun combat n’a occasionné cette chute, si bien que toutes les populations jointes sur place disent avec ironie que les Forces de défense et de sécurité de Côte d’Ivoire (FDS-CI) ont livré la ville de Zouan Hounien aux Forces nouvelles. « Les combats avaient véritablement lieu à 17 km d’ici, dans la zone de Teapleu où étaient positionné les FDS. Vers 17 heures le jeudi, tout était rentré dans l’ordre. Les FDS avaient replié sur leur base de Zouan-Hounien et les Forces nouvelles avaient occupé Teapleu. On croyait que tout était fini, surtout que trois véhicules de troupes, remplis de jeunes militaires étaient arrivés dans la ville pour nous a-t-on dit, renforcer l’effectif sur place. Mais nous avons été surpris après quelques coups de feu très légers, de constater ce matin (hier) que c’étaient les Forces nouvelles qui avaient le contrôle de la ville », nous a commenté un fonctionnaire qui a ajouté avoir fui la ville avec sa famille. « Dans la fuite, nous étions arrivés à Bin-youien et croyions nous réfugier quand on nous a annoncé l’arrivée également des Forces nouvelles dans cette ville. Sur conseils des premiers combattants Forces nouvelles que nous avons rencontrés à l’entrée de la ville, nous avons choisi de fuir vers le Libéria », a-t-il ajouté. Comme lui, beaucoup d’autres fonctionnaires croient que les FDS ont livré la ville pour le simple fait qu’il n’y a pas eu de combats. « Ils (parlant des FDS) sont partis en abandonnant tout. Armes, véhicules et même tenues. (…) les Forces nouvelles n’ont fait que rassembler ce qu’ils ont abandonné pour parader dans la ville », explique un autre fonctionnaire qui soutient que le capitaine Alla qui fut Sous-préfet militaire de cette localité et qui est aujourd’hui porte-parole de Soro Guillaume est pour beaucoup dans cette chute facile de Zouan-Hounien. « On sait qu’il était très aimé par les FDS ici. Aussi, il a gardé une bonne relation avec ses hommes ici lorsqu’il est parti pour Abidjan. Certainement qu’il a invité les FDS à ne pas combattre », soutiennent bon nombre d’habitants de la ville. Les Forces nouvelles progressent donc et la localité de Touleupleu pourrait être leur prochaine cible. Mais là, contrairement à Zouan-Hounien, ville natale du Président de l’UDPCI, Mabri Toikeusse, où les populations leur ont été favorables, les Forces nouvelles risquent d’être stoppés. Les populations locales, constituées en groupes d’autodéfense ont installé des barrages dans toute la région et disent attendre les Forces nouvelles.

Blaise BONSIE


Achetez l'integralite de L'Inter  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS





Cliquez pour fermer