Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Journée internationale de la femme : Cocody - Les femmes dignes dans la douleur
Publié le mercredi 9 mars 2011   |  Le Patriote




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Prières et louanges en la mémoire des femmes abattues jeudi dernier par des FDS proches de Gbagbo. Hier, les femmes de la commune de Cocody ont répondu massivement à la cérémonie d’hommage de sept des leurs tuées à Abobo, alors qu’elles manifestaient pacifiquement. Vêtues de blanc, de noir et de rouge, ces femmes ont pris d’assaut l’espace Sococé. Une mobilisation de qualité qui n’a échappé à personne. «Nos sœurs sont mortes. Nos enfants sont morts. Nos maris sont morts. Pourquoi ? Seigneur, tu es le seul à avoir le pouvoir et tu le donnes à qui tu veux. Nous sommes ici pour implorer ta Miséricorde. Ce sont les hommes qu’on dirige, ce ne sont pas des cadavres et des cimetières. Que tout ce sang versé nous fortifie», a déclaré Mme Anne Messou, ancienne ministre de la Culture. Pour prouver que le RHDP est un regroupement politique où tous les Ivoiriens se retrouvent, il a été donné la possibilité à celle qui le souhaite de dire une prière en fonction de sa religion. Ce qui fut fait. Et qui n’a pas manqué d’arracher des pleurs et des sanglots à toutes ces femmes. Un moment d’émotion. «Ce ne sera pas une mort vaine. Et grâce à Dieu, ADO sera au Palais présidentiel. Nous allons continuer la lutte,» a martelé Mme Zézet Paule-Marie, une des organisatrices de la cérémonie dans la commune de Cocody. C’est d’ailleurs elle qui a lu l’adresse aux victimes: « (…) Généreux frères et sœurs ivoiriens, qui êtes entrés dans l’Histoire de la Côte d’Ivoire déchirée et qui siégerez désormais au panthéon des héros de ce monde, innocentes victimes sacrifiées sur l’autel de la cupidité de l’égoïsme exacerbée de la soif du pouvoir par les moyens,, votre sang qui a abreuvé cette terre de Côte d’Ivoire, n’aura pas été versé en vain. En ce jour du 8 mars 2011, Journée internationale de la Femme, elle-même mère, épouse, sœur, porteuse de vie, votre pays et le monde entier rendent témoignage de ce que vous avez planté la lumière de la démocratie devant guider les nations de la terre, vers le gouvernement des peuples par la seule volonté du peuple. Vous avez mérité de votre pays (…)», a-t-elle soutenu, dans son discours. «Nous vaincrons ce régime coûte que coûte» a pour sa part, martelé Mme Bouanga Akpa Yvonne, une autre responsable de l’organisation, qui a lu une motion de soutien adressée au chef de l’Etat.
Yves-M. ABIET



Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS