Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Ultime appel aux forces armées républicaines: le communiqué du ministère de la Défense Guillaume Soro
Publié le jeudi 10 mars 2011   |  Ministères


Crise
© Abidjan.net par Prisca
Samedi 12 février 2011. Abidjan. Hôtel du Golf. Photo: le capitaine Alla Kouakou Léon, porte-parole du ministère de la Défense du gouvernement Soro


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
COMMUNIQUE N° 013 du 09/03/11/CAB-PM-MD/PP RELATIF A LA SITUATION SUR LE TERRAIN ET CLIMAT SOCIAL

Ce communiqué comporte deux volets :

Premièrement, il s’agit de vous faire le point de la situation sur le terrain. Quant au second volet, il s’adressera à la jeunesse ivoirienne.

 SITUATION SUR LE TERRAIN

 ABIDJAN

La mobilisation a été exceptionnelle dans tous les quartiers à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme. Les ivoiriennes ont mis à profit cette journée pour apporter leur soutien au Président élu de la Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA. En dépit des intimidations et de la tentative de dispersion à l’arme de guerre, les femmes ont rendu hommage à leurs sœurs lâchement tuées lors de leurs précédentes manifestations. Par cette marche, elles ont tenu à exprimer leur détermination à faire partir Monsieur Laurent GBAGBO et son clan et mettre fin à la souffrance des ivoiriens.

Le bilan de l’intervention sauvage des miliciens et pseudo FDS sur les marcheuses s’établit comme suit :

• Treichville :
- quatre (04) personnes tuées et plus de quinze (15) blessés.
Il nous revient que sur les quatre (04) assassinats, un proviendrait d’une balle tirée par un ressortissant d’un pays ami. Le Premier Ministre, ministre de la Défense, vous rassure que le lieu de la provenance du tir est localisé. Les responsabilités seront situées en temps opportun. L’assassin paiera pour son crime.
- De nombreux magasins pillés par les Soldats de la Garde Républicaine.

• Abobo : deux (02) femmes tuées par balles et une dizaine de
blessés.

• Yopougon, base CIE : un (01) ressortissant nigérien brûlé vif.

 A L’INTERIEUR DU PAYS

La marche des femmes s’est déroulée sans incident. Les personnels de la Gendarmerie et de la Police Nationales déployés sur le terrain ont entendu l’appel du Premier Ministre, Ministre de la Défense pour accompagner les populations. Tout en les félicitant, il les exhorte à se tenir prêts pour mettre définitivement fin à la crise, sur l’ensemble du territoire, crise qui n’a que trop duré.

 LE CAS PARTICULIER DE L’OUEST

Toulepleu est sous le contrôle des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire depuis le 06 mars dernier même si la mauvaise foi de certains tend à vous dire le contraire.
Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui se posent la question de savoir l’importance de Toulepleu dans le plan de destruction de la Côte d’Ivoire programmé par le clan GBAGBO.

o TOULEPLEU

- Toulepleu est une porte d’entrée ou de sortie très importante entre
la Côte d’Ivoire et le Libéria.

- C’est là que s’effectue tous les mouvements par ce temps de crise.
C’est le point d’arrivée de mercenaires Libériens. C’est également dans les profondeurs des forêts de cette localité que s’effectue la formation militaire des jeunes Guérés dressés comme miliciens.

- En occupant donc ce fond du pays, c’est étrangler les importateurs
de mercenaires que sont :

 VOHO Sahi ;
 Marcel GOSSIO ;
 Hubert OULAYE ;
 Emile GUIRIEOULOU ;
 Eloi OULAI ;
 Paul DOKUI ;
 Lt. OULAI Delafosse ;
 Mao Gloféi.
- Le bouchon étant mis, il est plus aisé pour nos hommes de
s’emparer des autres localités sans difficulté.

- La ligne de Zouan-Hounien (Mouantouo-Deinneu-Kouyaguiépleu
Blontouo-Kpantoupleu) à Bin Houyé (Dohouba) étant hermétiquement fermée par les populations elles-mêmes avant l’arrivée des Forces Républicaines.

- L’avancée de nos hommes se poursuit lentement, mais sûrement.

Le Premier Ministre, Ministre de la Défense, tout en félicitant la Communauté Internationale pour les dispositions déjà prises en vue de sécuriser la frontière Ivoiro-Libérienne, lance un appel à la Mission des Nations Unies au Libéria au profit de mesures visant à mettre définitivement hors d’état de nuire, tous les ennemis de la paix dans la région.

o BLOLEQUIN

Après avoir exposé leur localité natale de Toulepleu, c’est autour de Bloléquin. Les Forces Républicaines ne sont pas encore à Bloléquin que la ville est déjà pillée et saccagée. Les auteurs ne sont autres que les propres fils de la région ci-dessus cités.

Que les Communautés Nationale et Internationale le notent bien.

Les allogènes Baoulés, Agnis, Sénoufo, Yacouba, Malinké, Gouros, … et allochtones Burkinabés, Maliens, Guinéens, Nigériens, Mauritaniens… ont été chassés par les miliciens guérés et mercenaires libériens. Tous leurs biens sont emportés au Libéria.

Les autochtones guérés eux-mêmes humiliés. Demain, qu’ils demandent les comptes à leurs propres fils ou cadres.


 AUX EX-FDS DE COTE D’IVOIRE, DE GUIGLO, DUEKOUE ET DALOA.

Vous formez avec vos frères de l’ex-FAFN comme vous l’avez fait au sein du Centre de Commandement Intégré hier, LES FORCES REPUBLICAINES DE COTE D’IVOIRE, aujourd’hui.

Le temps est contre la Côte d’Ivoire. Mobilisons-nous et libérons notre pays du joug de la forfaiture.

A compter de cet instant précis, Guiglo, Duékoué, Daloa, Bouaflé, Tiébissou, Yamoussoukro, Issia, Gagnoa, Divo, … et la capitale Abidjan doivent vibrer au son de vos chants de ralliement à la cause de nos populations.

 A LA JEUNESSE IVOIRIENNE DITE PATRIOTIQUE

Faisant fi de l’appel du Premier Ministre, Ministre de la Défense, qu’il vous a lancé dans son Communiqué n° 02 du 15 février 2011, les cadres LMP ont fait de vous de la chaire à canon dans la commune d’Abobo et dans l’Ouest de notre pays. En génies militaires expérimentés, ils ont fait de vous des combattants aguerris après seulement une semaine ou quinze (15) jours de formation.

Le Ministre de la Défense, vous avait pourtant prévenu que la voie à vous tracée par des personnes qui veulent coûte que coûte s’accrocher au pouvoir était périlleuse.

Du massacre de populations par les miliciens, mercenaires et pseudo FDS, nous avons assisté ces derniers jours aux pillages et incendies de résidences des autorités et d’autres innocentes personnes.

En dépit de cela, le Premier Ministre, Ministre de la Défense, vous interpelle encore une fois, pour cesser ces agissements qui, loin d’honorer notre pays, le fragilise davantage en augmentant la fracture sociale.

Ceux qui vous poussent à la rue ont tous leurs familles à l’étranger. Leurs enfants vont paisiblement à l’école. Demain, ils rentreront au pays, tous diplômés. Ils vous commanderont et s’imposeront à vos enfants.

Charles Blé Goudé, Ministre de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi du Gouvernement illégal AKE Ngbo n’a-t-il pas eu d’autres trouvailles que de vous mettre à la rue ? C’est certainement pour faire oublier 2004 à tous ces jeunes qui n’ont plus ni pied ni bras qu’il a fallu créer une autre situation ?

Jeunes de Côte d’Ivoire, vous n’avez pas droit à un tel traitement.

Ayez constamment notre devise à l’esprit : être UNIS, quelles que soient vos origines, de quelque bord politique que vous soyez, afin que toutes les énergies soient fédérées et que dans la DISCIPLINE, nous puissions bâtir une Nation prospère par le TRAVAIL.

Fait à Abidjan, le 09 mars 2011

P/le Ministre de la Défense
Le Porte-parole
Capitaine ALLA Kouakou Léon

LIENS PROMOTIONNELS