Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Cacao ivoirien: le camp Ouattara rejette la "nationalisation" de Gbagbo
Publié le jeudi 10 mars 2011   |  AFP




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Le gouvernement du président ivoirien reconnu
par la communauté internationale Alassane Ouattara a déclaré jeudi "illégale"
la "nationalisation" de la commercialisation du cacao en Côte d'Ivoire,
premier producteur mondial, décidée par le président sortant Laurent Gbagbo.
"Le camp Gbagbo vient de prendre une ordonnance (lundi) qui stipule que
+l'achat du café et du cacao aux producteurs et aux groupements de producteurs
s'effectue désormais exclusivement par l'Etat" et non plus via des négociants
privés, rappelle dans un communiqué le Premier ministre de M. Ouattara,
Guillaume Soro.
Le gouvernement Ouattara "tient à informer l'ensemble des opérateurs du
secteur que cette mesure synonyme de nationalisation est illégale, nulle et de
nul effet, car émanant d'autorités illégitimes" et que "des mesures
spécifiques dans l'intérêt des producteurs et exportateurs sont à l'étude pour
leur permettre une reprise diligente des activités".
La "bataille du cacao" est cruciale dans le bras de fer que se livrent
depuis le scrutin contesté du 28 novembre MM. Gbagbo et Ouattara. Le café, et
surtout le cacao, représentent 40% des recettes d'exportations du pays.
Fin janvier, M. Ouattara avait lancé un appel à l'arrêt des exportations de
cacao. Cet appel, qui court jusqu'au 15 mars, est jusqu'à présent largement
respecté par les grands négociants et chocolatiers. Il s'ajoute à un embargo
de l'Union européenne sur les ports ivoiriens.
Le camp Gbagbo a mis mercredi la pression sur les multinationales opérant
dans la filière, leur donnant jusqu'au 31 mars pour exporter quelque 400.000
tonnes de fèves.
Face au regain de violences en Côte d'Ivoire, les prix du cacao évoluent à
des niveaux qui n'avaient pas été atteints depuis une trentaine d'années.

LIENS PROMOTIONNELS