Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Pour provoquer les Ivoiriens Gbagbo veut décréter l’Etat d’urgence
Publié le mercredi 16 mars 2011   |  Le Mandat


Message
© Abidjan.net par Rachel Kouame


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Depuis quelques jours, LMP TV et autres supports écrits annoncent l’imminence d’une allocution de l’ancien Président Laurent Gbagbo battu proprement dans les urnes depuis le 28 novembre.

Aussi, dans sa logique de confisquer le pouvoir, il a mené toutes sortes d’actions négatives au détriment de la vaillante population de Côte d’Ivoire. Lui qui est resté silencieux après le massacre des femmes à Abobo et autres tueries sauvages et sur les routes des régions LMP, on apprend qu’il va parler. Que va-t-il dire qu’on n’a pas encore entendu ? Mais depuis hier, la rumeur se précise et quelques signes et échos confirment nos soupçons : Laurent Gbagbo veut décréter un Etat d’urgence. A l’analyse du tableau que présente la situation, on pourrait penser qu’un homme lucide ne s’engagerait pas dans cette voie. En effet, les combats à l’Ouest ont révélé que les miliciens et les mercenaires sur qui il comptait pour s’imposer au Président Alassane Ouattara, ne tiennent pas la route. La nouvelle armée a ainsi récupéré comme dans une ballade, Zouan- Hounien, Toulépleu et autres et rien ne semble arrêter leur progression. Dans la ville d’Abidjan, la plus grande commune, Abobo est sous le contrôle des Forces Républicaines pro-Ouattara et les communes de Yopougon et d’Adjamé tremblent. Curieusement, dans la matinée du lundi 14 mars, des coups de feu ont été entendus dans les environs de la résidence privée du chef d’Etat-Major Philippe Mangou. Les observateurs ont déduit qu’il s’agissait d’un affrontement entre les hommes de la Garde Républicaine et la garde prétorienne du Cema. Cette résidence ne réprésentait aucun symbole utile au commando invisible. La suite de cette mascarade a donné lieu à une annonce faisant état d’une rencontre entre l’ex-Président et les Généraux qui lui sont proches. Et on annonce sa prochaine grande déclaration. Les plus optimistes pensent à une semaine à la malgache où on remet le pouvoir à un militaire qui le remet au Président légitime. Mais les sorties de Blé Goudé qui demandent aux patriotes de se préparer à une ultime bataille et le point de presse de Stéphane Kipré qui annonce un Etat d’urgence pour pacifier le pays, laissent clairement comprendre que Laurent Gbagbo va suivre son gendre qui n’a fait que son travail de sondeur. Gbagbo veut une guerre civile et il se donne tous les moyens pour cela, car il sait que personne ne voudra supporter cette dictature. Nous espérons nous tromper.
L.M


Achetez l'integralite de Le Mandat  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS