Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Des villages pillés et incendiés - Plusieurs morts enregistrés
Publié le mercredi 16 mars 2011   |  Soir Info




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Plusieurs villages du département de Toulépleu auraient été incendiés et pillés par les combattants des Forces républicaines de Côte d’Ivoire ( Frci) qui occupent le département depuis quelques semaines. Il s’agirait, en particulier, des villages de proches collaborateurs de Laurent Gbagbo, selon de nombreux déplacés de guerre refugiés à Daloa et que nous avons rencontrés. Depuis le dimanche 6 mars 2011, le département de Toulepleu situé à environ 600 kilomètres d’Abidjan est tombé aux mains des hommes du commandant Losseni Fofona dit Loss du groupement tactique d’instruction 1, de Man. Ces troupes seraient précédées par un essaim d’abeilles qui ont mis en déroute les Fds-Ci jusqu’au village de Pehe-kamhouebly. Toujours selon notre source, elles auraient saccagé, incendié et pillé de nombreux villages d’où sont originaires des collaborateurs du Président Laurent Gbagbo, déclaré vainqueur, selon le Conseil
Constitutionnel, de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010. Ces attaques auraient fait plusieurs morts dans le département de Toulepleu, note notre informateur. Les populations apeurées et fuyant les hostilités se sont réfugiées au Libéria pour certains et pour d’autres dans les autres villes. Plusieurs villages sur les 53 que compte le département de Toulepleu, auraient été pillés et d’autres partiellement incendiés, selon des déplacés que nous avons rencontrés à Daloa. Il s’agirait des villages d’où sont originaires des cadres proches et des collaborateurs de Gbagbo. A Péhé, notamment, une partie du village a été incendié, avec à la clé, l’assassinat du chef de ce village, le patriarche Gnan-Gbéhy Gilbert ainsi que quatre (4) notables. Méo, la nouvelle sous-préfecture et village du secrétaire général du Gouvernement, Tyéoulou-Dyéla Félix, aurait été saccagée, pillée et incendiée, selon nos
sources. Péhé-Kanhouebly, village du directeur de la radio fréquence 2 Pol Dokoui et Sahibly, village du Commandant Kalo Pierre à la Présidence ont également été, à en croire notre source, incendiés et pillés. De nombreuses personnes, dans la ville de Toulepleu, dont M. Péhé Jean, chef du quartier « Libreville » ont été tuées. A en croire notre informateur, les villages se sont vidés, les habitants ayant pris la route du Libéria voisin. Les soldats blessés dans les affrontements de Toulepleu sont internés à l’hôpital militaire du 2e bataillon d’infanterie de Daloa.
Kévin BAKOU
(Correspondant régional)


Achetez l'integralite de Soir Info  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS