Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Meeting hier, à Abobo : Les populations à Gbagbo : “C’est fini, dégage ! ”
Publié le mercredi 16 mars 2011   |  Le Patriote


Journée
© Abidjan.net par Emma
Mardi 8 mars 2011. Abidjan. Les femmes du RHDP font le deuil des victimes des événements d`Abobo et manifestent pour le départ de Laurent Gbagbo


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Ils sont sortis par centaines, les hommes et femmes d’Abobo-PK18, pour dire non à Laurent Gbagbo et réaffirmer leur soutien sans faille, au président Alassane Ouattara. Hier, à 9h déjà, la place Sicogi de PK18, commençait à refuser du monde. Une population nombreuse et plus que jamais déterminée, laissant apparaître son engagement à travers les slogans écrits sur des banderoles et autres pancartes. « 1000 morts à gauche, 1000 morts à droite, Gbagbo tu n’avanceras plus. C’est fini, dégage ! », « Gbagbo voleur de pouvoir. Trop c’est trop ! », « Bombardements à gauche, mercenaires à droite, les populations d’Abobo et d’Anyama disent non à Laurent Gbagbo ». Ce sont là quelques messages que l’on pouvait lire çà et là. Pour l’initiateur de cette manifestation, M. Ouattara Sitafa, premier responsable du RHDP à Abobo PK18, il s’agissait pour les populations de ce quartier, de démontrer, une fois de plus, qu’Abobo reste un bastion intouchable pour le tout nouveau président de la République de Côte d’Ivoire. « Que l’ancien président Laurent Gbagbo le comprenne une fois pour toute, qu’il a perdu les élections. Et que c’est bien Alassane Ouattara qui est désormais le président de la Côte d’Ivoire », a-t-il souligné. Avant d’insister que PK18 est déterminé à aller installer, dans un bref délais, le président Ouattara au Palais présidentiel du Plateau. A travers cette manifestation, les habitants de PK18 voulaient également démontrer aux yeux du monde entier, que les habitants d’Abobo continuent de vivre. Ce, malgré les attaques à l’arme lourde et les exactions dont ils sont victimes de la part des hommes en armes encore fidèles à Laurent Gbagbo. Et à ce sujet, c’est Mme Bamba Kadidjatou, épouse de militaire qui a, au nom des femmes, exhorté les Forces républicaines à œuvrer pour un rétablissement rapide de l’ordre constitutionnel en Côte d’Ivoire. Les organisateurs de cette cérémonie ont par ailleurs annoncé, à cette occasion, qu’un autre grand rassemblement est prévu ce samedi 19 mars à la place du Parlement d’Abobo-Avocatier, espace anciennement occupé par les jeunes patriotes de Laurent Gbagbo. « Ce sera une façon symbolique de dire encore qu’à Abobo, seul Alassane Ouattara est reconnu comme président de la République de Côte d’Ivoire », a indiqué le responsable RHDP d’Abobo PK18. Notons que le meeting à la place Sicogi a été précédé d’une marche éclatée sur différentes artères d’Abobo PK18. Un quartier qui ne manque pas de revendiquer la paternité de la révolution contre le régime de Laurent Gbagbo qui, depuis le 28 novembre dernier, force à s’accrocher au pouvoir.
Diawara Samou


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS