Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: la force de l`ONU doit jouer son rôle plus efficacement (Juppé)
Publié le samedi 19 mars 2011   |  AFP


Nations
© ONUCI par UN Photo/Paulo Filgueiras
French Defence Minister Briefs on Côte d`Ivoire and Lebanon Alain Juppé, Minister of Defence of France, briefs correspondents following his meetings on Côte d`Ivoire and Lebanon with Secretary-General Ban Ki-moon and Alain Le Roy, UN Under-Secretary-General for Peacekeeping Operations. 07 February 2011. United Nations, New York


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a estimé samedi que la force des Nations unies en Côte d`Ivoire "devrait jouer son rôle plus efficacement", rappelant que son mandat "permet d`utiliser la force", alors que les affrontements se multiplient dans le pays.
Depuis mi-février, les affrontements se multiplient à Abidjan entre
insurgés pro-Alassane Ouattara et forces fidèles au président sortant Laurent
Gbagbo, qui refuse de lui céder le pouvoir, faisant craindre une guerre civile.
Les civils sont les premières victimes, et l`ONU a accusé les forces du
camp Gbagbo d`avoir tué jeudi de 25 à 30 d`entre eux, évoquant un possible
"crime contre l`humanité".
"En Côte d`Ivoire, l`Union africaine a pris ses responsabilités, elle a
demandé à Gbagbo de s`en aller", a rappelé M. Juppé.
"La force des Nations unies sur place devrait jouer son rôle sans doute
plus efficacement. Elle a un mandat qui lui permet d`utiliser la force si des
confrontations ou des violences s`exercent", a-t-il souligné.
"L`étau que nous avons resserré autour du président Gbagbo va fonctionner,
il faut qu`il s`en aille et laisse la place au seul président légitime
Alassane Ouattara", a conclu le ministre des Affaires étrangères.
Alassane Ouattara a été déclaré vainqueur par la commission électorale de
la présidentielle du 28 novembre 2010 et sa légitimité a été reconnue par la
quasi-totalité de la communauté internationale.
De son côté M. Gbagbo, déclaré gagnant par le Conseil constitutionnel,
refuse de quitter le pouvoir.

LIENS PROMOTIONNELS