Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Après avoir perdu la bataille diplomatique, économique et financière/Gbagbo, les signes d`une défaite militaire annoncée
Publié le mercredi 23 mars 2011   |  Le Nouveau Réveil


Crise
© Autre presse par DR
Photo: le commandant Losseni (G) et ses éléments sur le front Ouest


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Combien de temps Laurent Gbagbo pourra-t-il encore tenir ? Après avoir perdu toute illusion dans la bataille diplomatique, économique et financière face à son rival Alassane Ouattara, le président sortant fait face depuis quelques jours à des revers en cascades sur les différents fronts militaires. Une situation qui aurait dû le conduire à mettre de l`eau dans son vin mais c`est sans compter avec sa soif insatiable du pouvoir.

C`est un secret de polichinelle. Si Gbagbo tient encore, c`est essentiellement par la volonté de l`armée ou disons d`une partie de l`armée et du haut commandement militaire qui ont décidé vaille que vaille de soutenir sa tentative de confiscation de pouvoir après avoir perdu le scrutin du 28 novembre. En effet, au niveau diplomatique, après les conclusions du panel de l`Ua sur la crise post-électorale, les quelques amis sur lesquels Gbagbo pouvait compter se font de moins en moins bavard s`ils n`ont pas simplement opéré un virement à 190 degrés comme Jacob Zuma, désormais partisan du départ Gbagbo du pouvoir. Sur le plan économique et financier, Gbagbo a perdu les cordons essentiels de la bourse avec les décisions de l`Uemoa de transférer la signature sur les comptes de la Côte d`Ivoire à Alassane Ouattara, l`embargo de l`Ue sur le cacao ivoirien et le Port d`Abidjan. Tout cela ajouté à la baisse drastique des recettes fiscales met Gbagbo dans une situation très inconfortable au moment où il a le plus besoin de ressources financières pour faire face aux charges salariales des fonctionnaires et honorer ses engagements vis-à-vis de ses miliciens et fonctionnaires. Malheureusement pour le président sortant, les choses ne se présentent pas sous de meilleurs auspices pour lui au plan militaire. L`armée est confrontée à deux problèmes internes. Des défections en règle au sein des effectifs et un manque de motivation à aller au combat pour une frange importante de soldats. Conséquence, Gbagbo perd du terrain chaque jour en dépit des moyens considérables qu`il a mis à la disposition de ses troupes restées fidèles. Pour pallier cette défection, Gbagbo est obligé de se rabattre sur des mercenaires et des miliciens de plus en plus coûteux pour sa bourse. Le récent appel de Blé Goudé aux patriotes devant l`état-major des armées pour recevoir des armes est le signe visible du malaise. Gbagbo a certainement des armes mais pas suffisamment d`hommes motivés pour faire la guerre. Mais le recours aux "jeunes patriotes" inexpérimentés peut-il le sauver ? Rien n`est moins sûr.

En tout état de cause, Gbagbo sait qu`il ne pourra jamais remporter cette confrontation, il ne peut triompher de la communauté internationale. Le seul souhait de tous, c`est d`éviter de faire couler le sang des Ivoiriens. Si seulement, il pouvait le comprendre et se retirer doucement.

P. Koudou


Achetez l'integralite de Le Nouveau Réveil  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS