Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Pendant que Gbagbo arme les jeunes ivoiriens, Alassane leur propose des emplois et de la formation
Publié le mercredi 23 mars 2011   |  Partis Politiques


Des
© Reuters


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Assoiffé de pouvoir, Laurent Gbagbo est véritablement hanté par l’idée qu’il devra pourtant le quitter. Et dans un délai très bref. Il fait donc appel aux jeunes pour l’aider à conserver un pouvoir qu’il a usurpé. Depuis le lundi dernier, les « jeunes patriotes » affluent à l’état major des armées sur appel de Charles Blé Goudé, à l’effet de se faire enrôler dans les rangs des Forces de défense et de sécurité de Gbagbo. Au moment où Laurent Gbagbo arme les jeunes ivoiriens, Alassane Ouattara quant à lui, leur propose des emplois et de la formation. En effet, pendant dix ans, ceux-là même à qui Gbagbo Laurent veut distribuer des kalachnikovs pour aller se faire tuer, ont été les grands oubliés de la refondation. Alors que Gbagbo Laurent et sa bande ouvrent des comptes à l’étranger pour leurs progénitures, le plus beau cadeau qu’ils offrent aux enfants des autres, est la mort. Pour occuper des postes de consul aux Etats-Unis et dans les finances, les filles de Gbagbo Laurent sont les premières. Mais pour les fusils, ce sont les enfants des autres qui sont les mieux indiqués. Faute d’avoir créé des emplois pour ces milliers de jeunes, le refondateur en chef n’a trouvé mieux que de les transformer en bouclier humain et en chair à canon. L’on aura compris que ce sont les chômeurs et autres désoeuvrés que la refondation a créés en dix ans de mandat que Blé Goudé a appelé à faire la guerre, à se faire massacrer pour que Laurent Gbagbo reste au pouvoir à vie. Face à cette honteuse exploitation de la jeunesse ivoirienne en détresse par Gbagbo, le président élu, travaille pour la mise en œuvre de son projet de société pour les Ivoiriens et la Côte d’Ivoire. En effet, dans l’optique de faire de la Côte d’Ivoire un pays industrialisé sous peu, le président Alassane Ouattara a réservé comme son père Félix Houphouët-Boigny, une place de choix à la jeunesse ivoirienne. Lui-même ayant constaté le vide, le manque de vision et d’ambition de Laurent Gbagbo, la manipulation dont il s’est servie pendant dix ans, Alassane Ouattara a décidé ( voir son programme) de s’attaquer à ce qui est important pour le devenir d’une nation. A savoir la formation et l’emploi pour la jeunesse, fer de lance du développement de tout pays, l’amélioration des conditions de vie des travailleurs du privé comme du public, la revalorisation des prix des produits agricoles. Comme il l’a promis durant sa campagne, le président Alassane Ouattara s’est donné pour mission de permettre à la Côte d’Ivoire de prendre à nouveau rendez-vous avec le développement. Alassane Ouattara veut remettre la Côte d’Ivoire à la place qu’elle n’aurait jamais du quitter si elle n’avait pas été confiée à des gestionnaires amateurs et voyous de la refondation. En réalité, Laurent Gbagbo et ses camarades ignorent tout du développement d’un pays. C’est pourquoi, durant leur mandat de dix ans, Laurent Gbagbo a œuvré à maintenir les populations ivoiriennes dans l’obscurantisme, la pauvreté, la misère et le mensonge. Pendant ses dix longues années de gestions calamiteuses, il a usé et abusé de la population ainsi que de cette jeunesse qui n’a jamais constitué une priorité à ses yeux. Système éducatif déstructuré, intrusion de la politique à l’école, étudiants transformés en miliciens, campus universitaires devenus de hauts lieux de crimes organisés, formation au rabais ou encore sans débouchés, diplômés réduits à gérer des cabines téléphoniques, voilà ce qu’est devenue l’école ivoirienne sous le régime des enseignants du Front populaire ivoirien. Laurent Gbagbo n’a jamais pensé du bien de la jeunesse ivoirienne. C’est pourquoi, non content d’avoir sacrifié cette génération, il l’appelle à offrir sa poitrine pour qu’il se maintienne dans la jouissance. En effet que peuvent ces jeunes sans expérience aucune en matière de guerre et qui seront certainement formés à la va-vite, là où des chiens de guerre aguerris et autres mercenaires libériens ont échoué ? Qu’ont-ils obtenu durant le règne de la refondation pour que Laurent Gbagbo les pousse à se faire massacrer pour un pouvoir déjà perdu ? Le moment est venu pour que les jeunes de Côte d’Ivoire ouvrent leurs yeux et voient qui de Laurent Gbagbo et du président Alassane Ouattara, offre de meilleures perspectives pour leur épanouissement et une pleine réalisation. Entre celui qui distribue les armes pour tuer et celui qui propose des emplois dans la paix, le choix n’est aucunement difficile à faire. C’est pour cela, je voudrais inviter les jeunes de Côte d’Ivoire à rester sourd aux appels de Blé Goudé et de son maître pour qui la vie humaine n’a pas de valeur et à choisir la dignité et le respect de la vie humaine incarné par le président élu Alassane Ouattara.

Le président du comité scientifique
Député Kouassi Alomo Paulin
Cel : 05 15 91 82
E-mail : unique_candidat@yahoo.fr

LIENS PROMOTIONNELS