Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Économie

Transport routier / Les acteurs réfléchissent à un nouveau départ
Publié le mardi 26 avril 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Le transport routier est dans un état de délabrement avancé. Les problèmes sont liés au manque de fluidité routière, au vieillissement du parc automobile, aux difficultés de financement, au déficit de formation des acteurs. Mais avec l’arrivée du président Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire a changé. Et les transporteurs veulent y voir le début du rayonnement de leurs activités. « Le projet de société du chef de l’Etat nous a séduit et rassuré. Les transporteurs routiers ivoiriens peuvent se permettre à nouveau de rêver d’un avenir meilleur. La nouvelle ère nous autorise à espérer que les préoccupations des transporteurs trouveront cette fois et de façon définitive leurs solutions», a observé samedi à Abidjan, le secrétaire général du Haut conseil du patronat des transporteurs routiers de Côte d'Ivoire (Hcprci). Ibrahim Diaby a regretté la multiplicité des organisations syndicales d’autant que ces enchevêtrements tendent à s’apparenter à un désordre. Ainsi, M. Diaby a encouragé tous les acteurs à l’union sacrée autour du Haut conseil du patronat qui doit être un cadre de concertation, un espace de partenariat entre les différents syndicats. Autant dire qu’il faut un recadrage du mouvement syndical. En effet, a ajouté le président Abdramane Camara, la pléthore de syndicats, la dégradation des routes, la vétusté du matériel roulant, la prédominance de l'informel, favorisent les nombreux prélèvements par les formations syndicales. «Ces nombreuses insuffisances dans la structuration du secteur et la prédominance de l'informel affectent négativement les efforts entrepris pour renforcer la contribution des transports routiers à la stratégie globale de développement», a-t-il souligné. Par ailleurs, les transporteurs ont plaidé en faveur de la construction d’infrastructures modernes en l’occurrence la création de gares routières. Toute chose qui va contribuer à la réglementation du secteur ainsi qu’à l’assainissement des secteurs du transport routier. En attendant, trois commissions ont été mises en place. Notamment, la commission "évaluation des difficultés des transporteurs", la commission "problèmes des transporteurs depuis 2002" et la commission “réconciliation des transporteurs". Dans la mouvance de la paix prônée par le président Ouattara, une tournée sera entreprise par le Haut conseil qui devrait conduire les transporteurs à Yamoussoukro, à Daloa, à Man, à Korhogo, à Aboisso et à San-Pedro.

Lanciné Bakayoko


Achetez l'integralite de Nord-Sud  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS


Voir les commentaires