Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Attendu à l`Onuci, hier - IB dribble les généraux de Ouattara
Publié le mercredi 27 avril 2011   |  Soir Info




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Attendu le mardi 26 avril 2011, au siège de l`Opération des nations unies en Côte d`Ivoire (Onuci)- ex-hôtel Sebroko- à Attécoubé, le commandant (ainsi que l`a désigné le chef de l`Etat) Ibrahima Coulibaly alias IB n`a pas répondu présent (physiquement) à la rencontre avec des généraux des Forces républicaines de Côte d`Ivoire (Frci). Il a, on peut le dire, fait faux bond à la délégation des Frci conduite par le général de brigade Michel Gueu et composée du commandant Tuo Fozié et du capitaine Allah Kouakou Léon, porte parole du ministre de la défense. Cette rencontre, selon des sources crédibles, s`est tenue sous la houlette des commandants de l`Onuci et de Licorne. Le patron des Forces de défense et de sécurité impartiales de Côte d`Ivoire (Fdsi-CI) nouvelle appellation du Commando dit invisible (qui avait donné du fil à retordre aux troupes du général de corps d`armée Philippe Mangou) s`est fait représenter à
cette rencontre par son conseiller, le capitaine Aka Mèyo. ‘’Nous avons apporté un message pour demander à Ib de déposer les armes, et de se présenter au ministre de la défense avant de rencontrer le président de la République’’, a indiqué à la sortie, le général Gueu Michel. Au cours d`un entretien téléphonique en milieu d`après-midi d`hier, le capitaine Aka a justifié l`absence du général trois étoiles IB (comme il se présente lui-même) par des soucis de santé. « Le général est malade », a-t-il soutenu. Pour Aka Méyo, la délégation des Frci était porteuse d`un message de la part du président de la République qui ordonnait à IB de déposer les armes. Qu`il serait ensuite reçu par le Premier ministre avant de faire allégeance au chef de l`Etat. « Il était question de recevoir un message et non pas d`initier la négociation. Pour réceptionner un message on n`a pas besoin que le général se déplace. Il faut
éviter de personnaliser le débat.(...) L`important c`est que le message a été bien pris », a-t-il souligné. Le capitaine Aka a cependant, indiqué qu`aucun calendrier pour le désarmement des troupes du Commando invisible n`a été arrêté. Aussi, a-t-il fait savoir que le dépôt des armes est une préoccupation pour IB. « Des gens se promènent à Abobo et donnent 20.000 francs Cfa aux jeunes pour déposer les armes. Le général IB ne peut qu`encourager le dépôt des armes», a-t-il ajouté. Aka Méyo a, par ailleurs, noté que le patron des Fdsi CI a peur pour sa sécurité. «Il faut le comprendre, IB a peur pour sa sécurité. Nous lui avons dit que c`est Dieu qui l`a préservé en vie jusqu`aujourd`hui et qu`il continuera de veiller sur lui », a-t-il avoué. Tout en signifiant que l`ex- sergent chef IB n`a de problème avec personne. Un aveu qui cache mal le chiisme entre le camp du patron du commando invisible et celui du chef du
gouvernement. Notons que le général IB a brillé par son absence à des rencontres initiées au Golf hôtel dont une avec le chef du gouvernement le dimanche pascal.
Jonas BAIKEH


Achetez l'integralite de Soir Info  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS


Voir les commentaires