Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Réconciliation nationale: Kofi Annan et Desmond Tutu à Abidjan demain
Publié le samedi 30 avril 2011   |  Le Patriote


Humanitaire
© Autre presse par DR
Humanitaire - Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies
Photo d`archives


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

L’ancien secrétaire de l’ONU et l’ancien président de la Commission Vérité et Réconciliation en Afrique du Sud seront à Abidjan le 1er et le 2 mai prochains. Kofi Annan et Desmond Tutu seront accompagnés de Mme Mary Robinson, ancienne présidente de la République d’Irlande. Les trois personnalités, membres des Elders, viennent dans le cadre du processus de réconciliation nationale entamée depuis peu par le président de la République. La délégation des Elders, qui sera conduite par l’ancien secrétaire général des Nations unies, vient en Côte d’Ivoire pour prôner l’apaisement et le dialogue nécessaires pour une réconciliation vraie entre Ivoiriens. Les Elders mettront à profit leur séjour de 48 heures, pour rencontrer le chef de l’Etat, le docteur Alassane Dramane Ouattara, des représentants du gouvernement, les leaders des partis politiques, des membres de la société civile, les représentants de l’ONU en Côte d’Ivoire, les leaders d’opinion ainsi que la communauté diplomatique à Abidjan. « Même si un transfert de pouvoir a enfin eu lieu et que les résultats de l’élection ont finalement été respectés, la situation reste fragile. Les Ivoiriens ont terriblement souffert du conflit. Beaucoup ont encore peur de rentrer chez eux. Il n’y a qu’une seule Côte d’Ivoire et les dirigeants comme le peuple doivent le comprendre. Ils n’ont pas d’autre choix que se réconcilier, guérir et vivre ensemble », a déclaré M. Kofi Annan hier à la presse. L’archevêque Desmond Tutu, pour sa part, a rassuré les Ivoiriens sur les intentions des Elders et de l’objet de leur visite en Côte d’Ivoire. « Notre cœur est avec le peuple ivoirien. Nous espérons qu’en rencontrant et en écoutant la population et ses dirigeants, nous pourrons contribuer à encourager le processus de guérison. Les Ivoiriens pourront trouver leur propre manière de le faire et cela prendra du temps. Trouver une voie vers la réconciliation nécessite patience et courage. Mais, j’ai espoir que le pays et son peuple trouveront les moyens d’avancer ensemble. En Afrique du Sud, nous avons appris la valeur d’un tel processus et nous espérons que la Côte d’Ivoire offrira la sécurité à tous ses habitants, quelles que soient leurs origines », a indiqué le prix Nobel de la paix. Quant à Mme Mary Robinson, elle a plaidé pour que la femme ait une place de choix dans ce processus et dans la nouvelle Côte d’Ivoire. « Il est particulièrement important que les femmes soient entendues dans ce processus et qu’elles aient une place à tous les niveaux du gouvernement et de la société. Les nations prospèrent utilisent le talent de tous leurs citoyens : hommes et femmes d’ethnies diverses, avec un éventail de compétences et de savoirs. J’appelle le peuple de Côte d’Ivoire à accepter sa diversité comme le premier grand pas vers la réconciliation », a plaidé l’ancien chef de l’Etat d’Irlande. Il faut préciser que les Elders sont un groupe indépendant de dirigeants mondiaux. Le groupe a été créé en 2007 sous la houlette du président Nelson Mandela. Les membres travaillent ensemble pour la paix et les droits de l’Homme dans le monde. Les membres sont Martti Ahtisaari, ancien président de la Finlande et prix Nobel de la paix, Kofi Annan, Ela Bhatt, l’une des instigatrices de la micro-finance en Inde, Lakhdar Brahimi, ancien représentant spécial de l’ONU pour l’Afghanistan et l’Irak, Gro Brundtland, ancienne directrice de l’OMS et conceptrice du « développement durable », Fernando Henrique Cardoso, ancien président de la République fédérale du Brésil, Jimmy Carter, l’ancien président des Etats-Unis, Graça Machel, l’épouse de Nelson Mandela et ancienne première dame du Mozambique, Mary Robinson et Desmond Tutu qui en est le président. Nelson Mandela et Aung San Suu Kyi, le leader historique de l’opposition birmane, sont membres honoraires.

Jean-Claude Coulibaly


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS


Voir les commentaires