Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Passation de charges au district d’Abidjan Amondji crée la surprise : “Je ne fuirai jamais”
Publié le jeudi 5 mai 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Il n’y était pas attendu du fait de son appartenance au clan Gbagbo. L’ex-gouverneur du district d’Abidjan a estomaqué par sa présence les convives à la passation de charges entre lui et Beugré Mambé.


Un peu amaigri, l’ancien gouverneur du district d’Abidjan, sous Gbagbo, a fait sa réapparition hier à l’hôtel du district au Plateau. A la surprise générale, il a répondu présent à la cérémonie de passation de charges entre lui et le nouveau gouverneur Robert Beugré Mambé. Portant un costume sur un tricot à col, Djédji Amondji Pierre a expliqué, dès l’entame de son discours, qu’il n’est pas un fuyard. « Je ne fuirai jamais. La Côte d’Ivoire nous appartient à tous. Je suis Ivoirien. Je mourrai ici », a-t-il pesté à l’encontre de ceux qui l’annonçaient pour l’exil. Alors que plusieurs membres de l’ex- Majorité présidentielle sont cloitrés dans les pays voisins, Amondji s’est dit ouvert à la collaboration. Il est revenu sur les réalisations de son équipe à la tête du district. Notamment l’extension d’écoles, les dons de matériels aux hôpitaux et aux Chu, la construction de centres de santé, etc. Le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, émerveillé par l’esprit de paix de Djédji Amondji a insisté sur l’Etat de droit qu’entend instaurer le président Alassane Ouattara. « Celui qui n’a rien fait n’aura rien. Celui qui est traduit devant les tribunaux aura droit à un avocat », a-t-il rappelé la fin de l’impunité. A sa prise de fonction à 10h 36 mn, Robert Beugré Mambé a salué la présence de l’ancien gouverneur qu’il considère comme son « frère ». Il a prôné les valeurs de paix, de fraternité et de solidarité pour conduire au rayonnement du district. L’ancien vice-président de Djédji Amondji Pierre est un habitué de la maison. Il compte sur la participation des maires et des chefs de villages de la cité pour mener à bien sa nouvelle mission. La tâche ne sera pas facile car Abidjan a présenté, cette dernière décennie, une image dégradante et humiliante pour ses habitants. Ces derniers ont été confrontés à des dépôts d’ordures sauvages, à l’air pollué, aux chaussées défoncées, etc. Notons que les gouverneurs de districts seront désormais élus, après l’instauration de réformes nécessaires. L’objectif est qu’ils soient plus représentatifs de l’aspiration du peuple.


Achetez l'integralite de Nord-Sud  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS






Autres articles

  • Violences post-électorales, Les enquêteurs de l’Onu sont-là - Nord-Sud - 5/5/2011
  • Compagnie républicaine de sécurité à Williamsville Dans l’intimité du nouveau “commandant” - Nord-Sud - 5/5/2011
  • Hortense Aka Angui, maire de Port-Bouët : « On ne choisit pas n’importe qui pour diriger un pays » - Nord-Sud - 5/5/2011
  • Situation sociopolitique, Le Rjr appelle à la réconciliation - Nord-Sud - 5/5/2011
  • Kouadio Yao Séraphin à propos de la commission Réconciliation : “Il faut remonter jusqu’à la mort de Guéi” - Nord-Sud - 5/5/2011
  • Blé Goudé : mort ou vivant ? - Nord-Sud - 5/5/2011
  • Trois semaines après la chute de Gbagbo Que deviennent les ‘’jeunes patriotes’’ ? - Nord-Sud - 5/5/2011