Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Alassane Ouattara : "Je m’engage à mettre en place des Institutions fortes et indépendantes"
Publié le samedi 7 mai 2011   |  L'intelligent d'Abidjan


Alassane
© Getty Images
Alassane Ouattara a prêté serment comme président de la Côte d`Ivoire


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Alassane Ouattara est désormais le nouveau président de la Côte d’Ivoire. Il a prêté serment hier vendredi 6 mai 2011 devant le Conseil constitutionnel au Palais présidentiel sis au Plateau en présence d’un parterre de personnalités nationales et internationales.

Alassane Ouattara a été enfin consacré président de la République de Côte d’Ivoire. La prestation de serment s’est tenue conformément à l’art 39 de la Loi 2000-513 du 1er août 2000 portant Constitution de la Côte d’Ivoire. Emu par cet acte de reconnaissance de sa légitimité par le Conseil constitutionnel , le chef de l’Etat de Côte d’Ivoire qui avait à ses côtés son épouse Mme Dominique Ouattara, n’a pas eu d’autres mots que d’exprimer sa gratitude à Yao N’Dré et son équipe. En un mot, il a loué le courage du Conseil constitutionnel pour avoit dit le droit. « Cette décision les réconcilie avec leur serment et leur conscience », a fait remarquer le premier magistrat ivoirien au cours de cette cérémonie riche en couleurs . Celle-ci a enregistré la présence non seulement des diplomates accrédités en Côte d’Ivoire, mais aussi des associations religieuses et des organisations de défense des droits de l’Homme. Alassane Ouattara, qui est arrivé au Palais présidentiel aux environs de 16 h 07 mn, accompagné du Premier ministre, a indiqué que sa prestation de serment devant le Conseil constituionnel ‘‘ôte tout doute quant au résultat du scrutin’’. Le président de la République a par ailleurs invité les hommes qui animent les Institutions de la République à travailler en toute indépendance. Avant de « s’ engager à mettre en place les Institutions fortes et independantes ». Auparavant, le président du conseil Constitutionnel, Yao NDré a insisté sur la nécessité pour le chef de l’Etat de mettre l’accent, au cours de son mandat, sur quatres piliers principaux. A savoir, le respect de la loi, le retablissement de la cohésion sociale , le développement par tous et pour tous ainsi que la caution et le devoir du président de la République. Concernant le premier point, Yao N’Dré a martelé que « le règne de la loi notamment la Constitution doit aider à la reconstruction de la Côte d’Ivoire. Il est donc indispensable que la Constitution et les institutions soient respectées et protégées pour inscrire la Côte d’Ivoire dans la modernité pour un développement durable. La loi doit protéger les personnes et les biens ». En ce qui concerne la cohésion sociale, il a salué à sa juste valeur l’avènement de la mise en place de la Commission Vérité et Réconciliation. Aussi estime-t-il que les Ivoiriens doivent tourner la page des années sombres en se pardonnant les uns et les autres. « La justice juridictionnelle est indéniable. Mais la justice de l’équité fondée sur le pardon est indispensable. M Le président de la République vous saurez trouver les mots justes de compassion et de pardon au peuple ivoirien de Côte d’Ivoire pour les fautes commises par tous. Relevez tous ceux qui sont à terre », a-t-il plaidé. Après la cérémonie de prestation de serment, le président de la République a procédé à la revue de troupe.

Touré Abdoulaye

LIENS PROMOTIONNELS