Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Sport

Football : Election à la présidence de la FIF Les candidats affûtent leurs armes
Publié le samedi 7 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Depuis le week-end dernier, la fédération ivoirienne de football a décidé de lancer sa saison les 28 et 29 mai prochains. Une nouvelle très bien accueillie par les acteurs et amoureux du ballon rond. Vu la difficile situation, la FIF et les clubs ont décidé d'offrir une saison à deux poules assortie d'une super division au public. Si cette annonce a mis du baume au cœur des dirigeants, joueurs, supporteurs bref tout le mouvement footballistique ivoirien, elle remet au goût du jour la question du renouvellement du comité directeur de la fédération. En effet, cette organisation devait organiser son assemblée générale mixte pour faire le point de l'année et surtout renouveler les instances de la maison de verre depuis décembre dernier. Malheureusement, la grave crise postélectorale qui a secoué la Côte d'Ivoire n'a pas permis cela. Maintenant que le ciel ivoirien s'est éclairci et que la reprise des activités est une réalité, la FIF veut se mettre à jour. Sans qu'une date ne soit arrêtée, l'assemblée générale élective hante déjà les esprits. Dans les différents états-majors des probables candidats à la succession de Jacques Anouma, ça se bouscule. Il ne se passe plus un seul jour sans que la rumeur abidjanaise ou la presse n'annonce une candidature à la FIF.

Alain Lobognon veut se jeter à l'eau
Le dernier nom qui circule est celui d'Alain Lobognon. Ce conseiller spécial du Premier Ministre s'est révélé au monde du sport et particulièrement du football il y a tout juste une saison. Alain Lobognon est le président du modeste club omnisport de Fresco qui vient de naître et qui aspire évoluer en division d'honneur. Si la candidature d'Alain Lobognon se confirme, il sera un véritable inconnu dans la course à la succession de Jacques Anouma. Bleu parmi les bleus, Alain Lobognon ressemble bien plus à un tocard qu'à un outsider

Séré Williams joue sa carte
Président du CO San Pedro, Séré Williams n'est pas non plus un grand nom du football ivoirien. A la tête du deuxième club phare de la ville portuaire de San Pedro, Séré et son équipe n'ont pas encore pas goûté aux délices de la première division. Ils viennent juste de monter en ligue 2. Mais l'homme n'en a cure et semble déterminé à diriger le football ivoirien. Il le dit haut et fort chaque fois que la presse lui en donne l'impression. Tout comme le premier cité, Séré est loin de faire figure de favoris dans cette quête du fauteuil de la fédération.

Jean-Louis Billon ?
Un tabloïd, il y a quelques jours, annonçait l'intérêt qu'aurait Jean-Louis Billon pour la maison de verre. Selon le confrère, l'ancien président du comité national de soutien aux Eléphants (CNSE) se préparerait à briguer la présidence de la FIF. Vrai ou faux ? Les jours à venir nous situeront. Jean-Louis Billon n'a jamais été un dirigeant sportif d'envergure mais son passage à la tête du CNSE plaide en sa faveur. Car il a su professionnaliser cette structure. Cela suffit-il pour gérer le football ivoirien ? Pas si sûr que ça.

Antoine Gnizako en embuscade
C'est actuellement le plus connu. Antoine Gnizako, ancien président du Réveil club de Daloa, ne cacherait plus son envie de briguer le fauteuil de Jacques Anouma. Cet ingénieur des travaux publics qui est un mordu du ballon rond et un passionné de la construction veut apporter son expertise au football ivoirien. Adepte de la méthode, il entend apporter du nouveau au football ivoirien. Fera-t-il le poids ? Wait and see (attendons pour voir).
OUATTARA Gaoussou

LIENS PROMOTIONNELS