Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Reactions
Publié le samedi 7 mai 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Victorine Wodié :
(Droits de l’Homme)
«Une nouvelle ère commence»
« J’éprouve des sentiments d’apaisement, de soulagement dans la perspective de l’ouverture d’une nouvelle ère pour la Côte d’Ivoire dans tous les domaines. Le président l’a répété, le pays doit reposer sur un triptyque : la justice, la vérité et l’union de tous les enfants de ce pays».

Eugène Dié Kacou : (CNP)
«Je m’incline devant la mémoire des morts»
« Je m’incline devant la mémoire de tous ceux qui ont laissé leur vie alors que tout aurait pu se passer tranquillement. Je suis heureux, aujourd’hui, que les choses se passent de cette façon ».

Ouassenan Koné (PDCI) :
« Que la Côte d’Ivoire devienne un pays de droit»
« Nous sommes heureux que le droit ait eu le-dessus sur tout le reste. Que la Côte d’Ivoire devienne véritablement un pays de droit, elle pourra aller de l’avant. Mais, tant qu’on se mettra dans de petites combines et autres, les histoires de copinages, ce n’est pas bon ».

Adjoumani Kouassi
(Député):
« Je suis triste… »
Je suis un peu triste. Triste de savoir que Yao N’Dré aurait pu prononcer ce discours au moment même qu’on avait fini les élections. Il a attendu, et il y a eu beaucoup de morts. Ce qui me gêne, c’est le fait que ces gens ne demandent même pas pardon. Il a tout dit sauf demander pardon au peuple. Nous sommes restés sur notre faim. Nous avions pensé que l’occasion était bonne pour lui de présenter des excuses de sa structure au peuple. Pour dire qu’il est le plus fautif des fautifs. J’aurais été à sa place que je remettrais ma démission dès que j’aurais fini.

Anaky Kobéna (MFA)
« La nouvelle Côte d’Ivoire est en marche»
« C’est une cérémonie qui peut paraître symbolique mais qui est importante car c’est un nouveau départ pour la Côte d’Ivoire. La nouvelle Côte d’Ivoire est née, elle commence à marcher ».

Gnamien Konan
(Ministre de la fonction publique)
«Tout ça, pour ça…»
« Après vous, j’ai envie de dire, tout ça, pour ça. C’est une question de bon sens. C’est un sentiment de joie, de soulagement, et nous espérons que tous ensemble nous en tirerons des leçons pour dire plus jamais ça ».
Propos recueillis par B.K.I

LIENS PROMOTIONNELS