Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Cérémonie d’hommage - N’Dohi Raymond répond à Yao N’Dré : "Le président Alassane Ouattara n’est pas possédé"
Publié le lundi 9 mai 2011   |  L'intelligent d'Abidjan


Le
© Getty Images
Le Conseil constitutionnel proclame M. Alassane Ouattara Président de la République de Côte d`Ivoire
Photo : Paul Yao N`Dré, President du Conseil constitutionnel


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Comme la commune d’Abobo, qui a payé un lourd tribut dans la crise postélectorale, la commune de Koumassi a également connu ses martyrs, ses blessés et ses disparus. C’est pour leur rendre hommage que la coordination du RHDP, présidée par N’Dohi Raymond par ailleurs maire de la commune de Koumassi, a organisé une cérémonie d’hommage et de prières œcuméniques. C’était le samedi 7 mai 2011 à la place des arts de ladite cité. Quatre-vingt dix-sept (97) tués, et plus de deux cent soixante (260) personnes blessées, tel est le bilan des victimes de la crise postélectorale dans cette commune. Déplorant ces morts et ces blessés, le président de la Coordination RHDP, N’Dohi Raymond a lancé un appel au pardon et à la réconciliation.

«Nous devons malgré la douleur, malgré l’atrocité des actes commis, nous devons nous efforcer d’oublier le mal et tendre la main à nos bourreaux d’hier. Nous devons nous pardonner mutuellement pour que les autres puissent avoir le courage de nous demander pardon. Et, nous attendons leur pardon. Il faut que chacun reconnaisse son tort », a exhorté le premier magistrat de la commune de Koumassi. La réconciliation et le pardon devant se nourrir de vérité, le coordinateur Rhdp n’a pas manqué de cracher ses vérités au président du Conseil Constitutionnel, Paul Yao N’Dré, qui affirmait lors de la cérémonie de prestation de serment du président de la république SEM Alassane Ouattara vendredi dernier que : « nous sommes tous allés trop loin. Nous n’avons pas tous voulu entendre raison. Satan nous a possédés tous». « Ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient. Parce que, s’ils savaient ce qu’ils faisaient, ils n’auraient pas déclaré à la face du monde entier que nous sommes tous possédés par Satan. Le président Alassane Ouattara n’est pas possédé, ni le président Bédié, ni moi. Ceux qui sont possédés, se reconnaissent. Qu’ils demandent pardon et le pardon leur sera accordé. Nous croyons en Dieu, au bien et à la vie. Nous ne pourrons jamais nous laisser posséder pour faire autant de tort à la Côte d’Ivoire et au monde entier ». Au-delà de l’hommage rendu aux morts et aux différents blessés de la commune, les FRCI ont aussi été félicitées par celui-ci de même que par la population. A cet effet, les habitants ont fait un geste de solidarité en leur offrant la somme de 174000 FCFA. Au nom des victimes, Hamidou Kinda a demandé aux uns et aux autres de s’inscrire dans la logique de réconciliation du Président de la République SEM Alassane Ouattara
KA

LIENS PROMOTIONNELS