Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Investiture du président de la République le 21 mai à Yakro : Le ministre Hamed Bakayoko invite les médias à s’approprier l`événement
Publié le mardi 10 mai 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le ministre de la Communication par intérim, M. Ahmed Bakayoko, a rencontré hier, les chefs de service et les directeurs centraux de son cabinet. Les deux (02) parties, à cette occasion, ont échangé sur les questions sécuritaires et financières du ministère. Mais aussi et surtout sur la cérémonie de l'investiture du président de la République le 21 mai prochain à Yamoussoukro. A cet effet, le ministre de la Communication par intérim a instruit son cabinet à faire en sorte que l'événement connaisse une bonne couverture médiatique. " Le défi qui nous attend dans l'immédiat, c'est la cérémonie d'investiture de Son Excellence Monsieur le président de la République. Je voudrais vous demander de mettre tous vos services à l'état d'éveil. Vos services doivent être mobilisés pour la parfaite prise en charge de l'aspect communication. Il va s'agir de la gestion de tous les journalistes qui viennent de partout dans le monde pour couvrir l'événement ", a-t-il souligné. Le ministre de la Communication par intérim a surtout précisé qu'il s'agit particulièrement d'accréditation, de logistique, etc. " C'est un défi majeur. Les gens se mobilisent de partout, de nombreux chefs d'Etat sont attendus. Donc il nous faut l'accompagner dans les différents outils à notre disposition ", a-t-il insisté. S'agissant des difficultés sécuritaires et financières, il a proposé une autre rencontre avec ses services pour étudier ces aspects. Le ministre de la Communication par intérim poursuivant, a demandé à son cabinet de retrousser les manches et se mettre davantage au travail. "Dans le contexte, au niveau de la communication, nous avons une très grande responsabilité. Nous devons aujourd'hui dans le cadre de la normalisation de la situation dans le pays, nous appuyer sur une politique de communication qui accompagne pleinement les enjeux de réconciliation, de paix et de reconstruction. .. Moi, je vous engage à vous remettre au travail, à vous remobiliser. Le contexte est très difficile mais c'est en ce moment-là que le pays a besoin de tous ses fils. Il faut qu'on soit tous remobilisés, pleins d'énergie pour redonner au pays son lustre d'antan", a-t-il poursuivi. S'agissant du rôle des médias à cette période sensible, le ministre Ahmed Bakayoko s'adressant toujours à ses collaborateurs, s'est voulu encore plus clair. " Je vous demande de rester en rapport pour que ces médias d'Etat soient au niveau de l'attente du pays et de l'attente des Ivoiriens. On doit comprendre pour de bon que les télévisons, les médias de la haine, c'est fini. On ne peut plus prospérer dans ce genre de voie. C'est impossible, il faut veiller à cela, la télévision doit servir à la reconstruction, la télévision doit être équilibrée. Ce sont des supports qui appartiennent à tout le monde. Je veux compter sur vous pour vous engager à nos côtés pour mener à bien le travail". Pour le reste, le cabinet au nom de son premier responsable M. Anoma -Kanié Léandre a félicité le ministre Ahmed Bakayoko pour sa nomination.
DJE KM
cathycelio@yahoo.fr

LIENS PROMOTIONNELS