Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Art et Culture

Participation des artistes à l`investiture d`ADO / Noël Dourey (président de la sous-commission concerts) : “Des concerts sont prévus à Abidjan et à Yamoussoukro”
Publié le samedi 14 mai 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Les artistes de Côte d'Ivoire ont décidé d'honorer le président Alassane Ouattara à l'occasion de son investiture le 21 mai à Yamoussoukro. A une semaine de cette importante cérémonie, Noël Dourey, président de la sous commission Concert, fait ici le bilan à mi-parcours des préparatifs.


A une semaine de l'investiture du président de la République, Alassane Ouattara, les artistes sont à quel niveau des préparatifs de cette fête ?
Nous sommes très avancés dans nos préparatifs. Il y a les comédiens, les écrivains, les marionnettistes, les plasticiens qui s'organisent. Bref, toute la grande famille artistique est à la tâche pour trouver et donner la meilleure image possible de l'art et la culture ivoiriens à tous les invités.

Quelle sera la tâche précise des artistes à cette occasion ?
En ma qualité de président de la sous commission concert, j'aurai la charge d'organiser les deux (02) concerts à Abidjan le 20 mai et le 21 à Yamoussoukro.

C'est une grande responsabilité que le Rhdp vous confie. N'avez-vous pas peur d'échouer ?
Je suis conscient de cette grande responsabilité et cette confiance que le Rhdp a placées en moi. Je ferai en sorte de ne pas décevoir. Je mettrai tout en œuvre pour honorer le président Alassane Ouattara et la Côte d'Ivoire. De toutes les façons, c'est au pied du mur qu'on voit le vrai maçon. Je voudrais vous dire que le Rhdp est partie prenante dans l'organisation de cette investiture et c'est dans ce cadre que je me suis vu confier cette sous commission concert. Des concerts sont prévus à Abidjan et à Yamoussoukro. En ce qui concerne Abidjan, il y aura un concert le 20 jusqu'au petit matin. Le lendemain, des rotations d'avions pour amener certains artistes à Yamoussoukro. Nous avons prévu également quatre (04) cars et d'autres véhicules qui vont accompagner les artistes.

On peut avoir le nombre ?
Plus de 200 artistes

Comment comptez-vous recevoir tout ce monde ?
J'informe les artistes qu'ils ne seront pas hébergés. Ce n'est pas possible. Pace qu'il faut bien privilégier nos illustres invités.

Revenons au concert d'Abidjan. Où est-ce qu'il va se tenir et quels sont les artistes qui sont concernés ?
Nous sommes en train de trouver le lieu et commencer rapidement les installations. Ce sont tous les artistes qui sont concernés avec tous les corps de métier. Une mini fresque est prévue et je puis vous rassurer qu'on va revivre la Côte d'Ivoire de l'indépendance jusqu'aujourd'hui. Beaucoup d'éléments à vivre donc sur le plan culturel.

Et le 21 mai, qu'est-ce qui va se passer ?
Nous serons à la place Jean Paul 2. Un podium y est déjà installé. On va assister à un véritable spectacle. Ce sera une sorte de festival. Tous les artistes seront là. Les jeunes, les moins jeunes et les anciens. C'est la Côte d'Ivoire qui va vivre de 1960 à 2011. Il y a également d'autres sites où les artistes auront l'occasion de s'exprimer. L'essentiel pour nous est de prendre Yamoussoukro. Yamoussoukro va appartenir aux artistes le 21 mai pour que cette investiture soit une totale réussite.

Après l'investiture, que fera Noël Dourey ?
Nous allons nous donner une autre tâche. Le 28 novembre déjà au stade Félix Houphouët Boigny, la jeunesse va célébrer le président Alassane Ouattara et son Premier ministre. Cette jeunesse, son mot d'ordre, ce n'est plus les agoras, les parlements, les temples de mensonges, de délations et d'intoxication. Mais la jeunesse a aujourd'hui hâte de quelque chose : C'est travailler. Et le travail est inscrit noir sur blanc dans le programme du président de la République. Nous allons demander à ces jeunes de prendre leur destin en main.

Vous tenez également au volet réconciliation prôné par le président Alassane Ouattara ?
Nous allons même envoyer des missions à l'extérieur pour parler avec nos amis. Nous allons les rassurer pour leur dire que la Côte d'Ivoire attend tous ses fils pour la reconstruction du pays. De toutes les façons, on n'est mieux que chez soi.
Interview réalisée par DJE KM

LIENS PROMOTIONNELS