Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Rencontre ministre de l’Intérieur – Maires et conseillers généraux / Hamed Bakayoko aux élus : “Faites de la réconciliation votre priorité”
Publié le samedi 14 mai 2011   |  Le Patriote


Activités
© Abidjan.net par Prisca
Activités gouvernementales: le Ministre de l`Intérieur, Hamed Bakayoko donne des instructions au corps préfectoral pour la réconciliation nationale
Jeudi 5 mai 2011. Abidjan. Importante rencontre entre le Ministre de l`Intérieur, Hamed Bakayoko (photo) et les préfets, secrétaires généraux de préfecture et sous-préfets de toute la Côte d`Ivoire


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Ils sont en phase. Le ministre de l’Intérieur, les Maires, les Gouverneurs de Districts et les Présidents de conseils généraux sont d’accord pour hisser la Côte d’Ivoire à un meilleur niveau. Hier vendredi au Conseil économique et social où ils se sont retrouvés, ils ont dit leur soulagement de voir le pays emprunter la voie du progrès. Au nom de l’Association des Districts et Départements de Côte d’Ivoire (ADDCI), Jean Claude Kouassi, son président, expliqué que entre autres la « lutte contre la pauvreté », « la réintégration des déplacés », la « reconstruction de la cohésion nationale » est de leur ressort. Il a affirmé qu’ils ont déjà pensé cette tâche en 5 axes. « Nous espérons que le Président Alassane Ouattara de la République décaissera les fonds promis par le candidat du même nom », a-t-il plaidé. Il a par ailleurs souhaité la signature de plusieurs décrets relatifs à la décentralisation. Un discours avec lequel est parfaitement d’accord son collègue de l’Union des Ville et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) François Amichia. Il a demandé l’application des résolutions des Etats généraux de janvier 2007 sous le ministre Bamba Cheick Daniel. Pour lui, il est important de revoir leur cadre institutionnel, de signer les décrets et d’aller au transfert effectif des compétences aux collectivités territoriales. Revenant sur leur manque de moyens il a souhaité « bénéficier du programme d’urgence présidentiel ». Il esquisse d’ailleurs une solution. Le Président de l’UVICOCI a révélé que l’ancien Président Laurent Gbagbo avait déclaré en janvier 2007 que les collectivités territoriales n’avaient pas de financement car il les avait utilisés pour acheter des armes. « Vendez ces armes et financez-nous », a-t-il proposé. Sans commenter, le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, a avoué qu’il y a eu beaucoup de gaspillage. Et que le « Président Alassane Ouattara fera en sorte que les richesses du pays soient équitablement reparties ». Il a déclaré qu’en dehors du Parlement, ils sont « la meilleure représentation » du peuple qu’il entend « relever avec eux le défit du bien être des populations ». Il a souhaité ne pas rentrer, cette fois, dans les dossiers techniques. Hamed Bakayoko s’est dit conscient que le « développement passe » par eux et par conséquent ils ne sauraient être les parents pauvres du programme du Président. Pour l’heure, il les exhorte de faire de la « réconciliation une priorité ». Il a demandé un « dépassement de soit pour l’intérêt de la Nation ». « Il n’y aura pas d’impunité, a-t-il rassuré.

Mais tout se fera dans le cadre du Droit et de la Justice ». Pour le reste, Hamed Bakayoko ne veut qu’on se « méprenne sur l’ambition de Ouattara pour la Côte d’Ivoire ». Il a souligné que le Président sait qu’on ne sort pas d’une telle crise sans les moyens et qu’il fera en sorte que le pays ait les moyens. « Bientôt il y aura des moyens pour tout le monde », a-t-il juré. Pour lui, il n’y a pas de « complexe » à bénéficier du soutien de l’extérieur. Il a annoncé une conférence de donateurs pour aider au développement du pays pour très bientôt. Et comme le pays ne peut pas se développer que dans un environnement apaisé, le ministre de l’Intérieur a admis que la situation sécuritaire n’est pas « satisfaisante » mais va « s’améliorer ». Il a annoncé une mini-conférence de la sous-région pour sécuriser es frontières.

KIGBAFORY Inza

LIENS PROMOTIONNELS