Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Visite d`amitié et de travail du président de la République au Faso Les enjeux politiques, économiques et diplomatiques d`une visite très attendue à Ouaga
Publié le lundi 16 mai 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Après Dakar la semaine dernière, le président de la République, SEM Alassane Ouattara, effectue ce jour, lundi 16 mai, une visite d'amitié et de travail à Ouaga. Un évènement qui inaugure un nouveau départ dans les rapports ivoiro-burkinabé et pour lequel le président du Faso, Blaise Compaoré, en dépit des difficultés passagères dans son pays, a pris toutes les dispositions pour en garantir le succès.
Selon des sources proches du protocole d'Etat ivoirien, cette visite du président de la République, Alassane Ouattara, au pays des hommes intègres procède d'une démarche presque naturelle, c'est l'expression d'une reconnaissance, de la célébration d'une fraternité agissante, tant le Burkina Faso et son chef se sont investis dans la résolution de la crise ivoirienne en y consacrant des sacrifices inestimables.
"Ils ont pris à bras le corps notre affaire comme s'il s'agissait de leur affaire personnelle. C'est un bon témoignage de la solidarité africaine ", relève un collaborateur du chef de l'Etat ivoirien ici à Ouaga.
De fait, l'arrivée du président Ouattara à Ouaga est prévue aux alentours de 10 heures GMT ce matin. Le chef de l'Etat sera accompagné dans ce déplacement de son illustre épouse, Dominique Ouattara, et d'une délégation plus importante que celle qui s'est rendue à Dakar. Feront partie de cette délégation, entre autres, le ministre d'Etat, Secrétaire général de la présidence, Amadou Gon Coulibaly, le ministre des Affaires étrangères, Kacou Gervais, Mme Henriette Dagri Diabaté, récemment promue Grand chancelier de l'ordre national, Mabri Toikeusse, ministre du Plan et du développement, M. Ibrahim Ouattara, M. Sidi Touré, chef de cabinet, les conseillers spéciaux Koné Tiémoko, Diané Mamadou, Mme Kaba Niellé, Touré Massiré, conseillère en communication, et des membres de la sécurité présidentielle, une délégation d'environ 30 personnes. Pour accueillir cette importante délégation ivoirienne, le président du Faso a réuni toute la crème de la République, à savoir le Premier ministre, tous les membres de son gouvernement, tous les présidents d'Institution, les membres du corps diplomatique et les cadres d'organisations internationales. Bien attendu, la communauté ivoirienne vivant au Burkina Faso ne sera pas en reste. Depuis plusieurs jours, des réunions se succèdent ici à Ouaga. Le maire de la capitale s'est personnellement impliqué dans la mobilisation de ses administrés. Pour rendre cet accueil exceptionnel et populaire, un cortège humain sera mobilisé sur tout le long du parcours que le président et sa délégation emprunteront de l'aéroport à l'hôtel Libya de Ouaga 2000, où le président va prendre ses quartiers. Cette visite d'amitié et de travail, connaîtra trois (03) moments forts. D'abord le cérémonial d'accueil à l'aéroport avec le président Blaise Compaoré lui-même, où les honneurs militaires seront rendus à l'hôte de marque. Ensuite, le cortège s'ébranlera vers l'hôtel Libya où le chef de l'Etat ivoirien déposera ses valises avant de se rendre au palais présidentiel du Faso (le Kossyan) où il est prévu un toast avec échange de civilités entre les deux (02) chefs d'Etat. Puis, le déjeuner qui sera précédé d'un tête-à-tête entre Alassane Ouattara et Blaise Compaoré. Le chef de l'Etat ivoirien regagnera l'hôtel Libya où il rencontrera les membres de la communauté ivoirienne de Ouaga avant de prendre son avion à 16 heures pour le retour à Abidjan. Un programme chargé, une visite au pas de course. La vérité est que les Ouagalais auraient voulu que le président Ouattara fasse au moins 48 heures ici à Ouaga. La Côte d'Ivoire et le Burkina Faso ayant tant de choses à se dire aujourd'hui, tant de dossiers à éplucher au plan économique, diplomatique, tant de nombreux horizons à explorer ensemble mais les contraintes d'agenda en ont décidé autrement.
Akwaba Saint Clair
Envoyé spécial à Ouaga

LIENS PROMOTIONNELS