Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Visite du Chef de l’Etat à Ouagadougou, ce matin: Une journée pour réchauffer les relations diplomatiques
Publié le lundi 16 mai 2011   |  Le Mandat


Le
© AP
Le président Alassane Ouattara à Dakar
Le président ivoirien Alassane Ouattara, est arrivé jeudi après-midi à Dakar, son premier voyage à l`étranger depuis sa prestation de serment le 6 mai pour rendre visite au président sénégalais Abdoulaye Wade


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara s’envolera ce matin pour Ouagadougou. Cette visite de 24 heures va permettre aux deux Chefs d’Etats de statuer sur les relations bilatérales qui lient leurs deux pays.

Après sa brillante visite qu’il a effectuée, le jeudi 12 mai dernier à Dakar, au Sénégal, le premier des Ivoiriens, le Président Alassane Ouattara, se rendra ce matin, au pays des hommes intègres, le Burkina Faso. Cette visite d’amitié et de travail, qui est la deuxième de ce genre, depuis sa prestation de serment, est historique. Selon des sources bien introduites de la présidence, il s’agit pour le Président ivoirien, d’aller renouer les relations diplomatiques qui existent entre les deux pays. Lesdites relations qui ont été mises en péril par l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo. Le président Blaise Compaoré a été facilitateur dans la crise ivoirienne, en dépit de ses sympathies pour le camp Ouattara et pour celui de son adversaire, le président déchu Laurent Gbagbo. Il est donc un acteur très important dans le règlement de la crise. C’est à juste titre qu’il a paru important pour le Chef de l’Etat d’aller lui exprimer sa gratitude. Par ailleurs, cette visite d’une journée du Président Ouattara répond à la préoccupation du nouveau chef de la diplomatie burkinabé, Djibril Bassolé, qui le 22 avril 2011, avait promis que son pays allait aider la Côte d’Ivoire à parachever le processus de paix et à retrouver sa stabilité politique et sa relance économique. Cette visite constitue une bouffée d’oxygène pour au moins 3 millions de Burkinabés qui vivent et travaillent en Côte d’Ivoire, essentiellement dans les plantations de café et de cacao. La crise post-électorale a contraint la plupart de ces Burkinabé à quitter leurs plantations pour se rendre au bercail.

Adayé Kouakou

LIENS PROMOTIONNELS