Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Cérémonie d’investiture du Président de la république / fait du jour : La traite des taximètres
Publié le lundi 16 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dans notre randonnée dans la ville, nous avons constaté qu’il n’y a qu’un seul sujet qui passionne en ce moment les habitants de Yamoussoukro. Partout dans les lieux publics et dans les taxis, on ne parle que de l’événement. Dans un taxi que nous empruntions pour nous rendre au quartier Assabou, nous avons rencontré Berthé Dognigué. Il ne tarit pas d’éloges sur l’événement qui pour lui est une grande aubaine pour les chauffeurs de taxi. Le bouillant taximètre estime que le choix de Yamoussoukro pour cette investiture est non seulement un grand honneur fait à Yamoussoukro. Mais aussi une bonne opportunité pour les petits commerçants. « En tout cas, avec l’investiture, on arrive à faire nos recettes sans trop de difficulté. Avant, il nous fallait rouler jusqu’au lendemain à 14 heures pour avoir la recette du jour », a-t-il reconnu. Accroché au volant de sa voiture, l’œil alerte, le jeune chauffeur ne cache pas sa joie de voir le beau monde qui afflue dans la capitale de la Côte d’Ivoire. « Aujourd’hui, la ville est pleine et mouvementée. Depuis le jeudi dernier, elle ne désemplit pas. Les gens continuent de venir. Nous, nous allons nous mettre à leur disposition pour les conduire partout où ils veulent dans la ville. Nous allons veiller à ce qu’ils soient bien traités pour ne pas ternir notre image et celle de la ville », a-t-il promis. Entre deux coups d’œil furtifs de côté pour nous fixer du regard, Dognigué Berthé qui a quitté sa terre natale de Tengrela pour venir « se chercher » à Yamoussoukro, nous confie que tout a été mis en place pour permettre aux visiteurs d’avoir un séjour des plus aisés. « Nous nous sommes organisés pour faciliter le séjour des visiteurs. Ici à Yamoussoukro, entre nous chauffeurs de taxi, nous n’avons pas de problème. S’il y a un souci, nous nous réunissons pour prendre des décisions importantes pour le régler rapidement. Nous sommes prêts à accueillir tout le monde pour cette grande fête », nous a-t-il révélé entre deux sourires. Quand nous nous présentons à lui pour le prendre en photo, il nous abreuve de salamalecs et de bénédictions.

Pour dit-il, notre contribution à la lutte. Après nous avoir déposés à notre destination, le petit Berthé est parti en trombe, nous laissant sur le trottoir dans une fumée de poussière. D’autres clients l’attendent

Jean-Claude Coulibaly

LIENS PROMOTIONNELS