Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Investiture d’Ado à Yakro : Une affaire d’Etat et non de parti
Publié le mardi 17 mai 2011   |  Le Mandat




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La cérémonie d’investiture du nouveau Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, se déroulera le samedi 21 mai prochain, à Yamoussoukro comme promis lors de la campagne électorale par le candidat du RHDP. Depuis l’annonce de la date de cet événement inédit en terre ivoirienne, c’est la ferveur dans les milieux des Houphouétistes en particulier et de tous les Ivoiriens épris de paix et de démocratie en général. De tous les horizons du pays, chaque citoyen se prépare à vivre ces moments historiques, de près ou de loin. Seulement voilà. La désinformation risque de gripper quelque peu cette effervescence déjà perceptible. De quoi s’agit-il ? Certains responsables de partis membres du RHDP font circuler des rumeurs selon lesquelles des cadres PDCI, UDPCI ou MFA, engagés à fond pendant la campagne du deuxième tour, seraient écartés ou oubliés au moment où il est question de fête. De mauvaises langues vont jusqu’à insinuer que le Président Alassane Ouattara n’a d’yeux que pour les ressortissants du Nord, sa région natale. Quelle intox ! En effet, il faut garder en mémoire qu’en des occasions publiques, le Président Bédié a déjà déclaré que tout ce qui se fait au niveau de la gouvernance se fait avec sa caution et ses conseils. Ce qui bat donc en brèche ces allégations de nature à saper la volonté du Chef de l’Etat de fédérer toutes les intelligences du pays pour mener à bien son programme de gouvernement devenu ‘’RHDP Solutions’’. Pour ce qui est de l’organisation de la cérémonie d’investiture proprement dite, il est bon de savoir et retenir qu’elle relève exclusivement du gouvernement. Ainsi, les partis politiques, qu’ils soient pro-gouvernementaux ou de l’opposition, sont invités au même titre que le RDR, le parti d’origine d’Alassane Ouattara qui n’appartient plus au RHDP, mais à tous les Ivoiriens en sa qualité de Président de la République. Certainement que pour relever le défi de l’organisation, un appel a été fait à certaines compétences qui ne sont pas forcément membres du gouvernement mais, le plus important, c’est de monter aux yeux du monde entier que la Côte d’Ivoire sait se sortir d’affaire quand bien même elle est convalescente. Ceux qui ont vite compris cela, s’organisent pour prendre part à la grand’messe du 21 mai. Et puis, que perd-on vraiment quand on n’est pas coopté dans un comité d’organisation ou invité à une cérémonie fusse-t-elle, une investiture présidentielle. Ce que la Côte d’Ivoire attend de ses enfants aujourd’hui, c’est bien plus qu’une fête. Il faut simplement songer à se remettre véritablement au travail pour lui offrir les chances réelles de retrouver sa place dans le concert des Nations prospères plutôt que de se perdre dans des frustrations qui n’ont pas leur raison d’être.
MASS DOMI
massoueudomi@yahoo.fr

LIENS PROMOTIONNELS