Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Investiture du Président de la République: La place Jean-Paul II comme en mai 1980
Publié le mardi 17 mai 2011   |  Le Patriote


Yamoussoukro
© Autre presse par investiture2011.info
Yamoussoukro se prepare pour l`investiture du President Alassane Ouattara


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Mai 1980. Le Pape Jean-Paul II est en visite officielle en Côte d’Ivoire. C’est la première fois qu’un souverain pontife foule le sol ivoirien. Le saint Père, pour cette visite historique, choisit Yamoussoukro pour célébrer sa grande messe. Un espace est aménagé pour la circonstance pour accueillir les dizaines de milliers de fidèles qui ont fait le déplacement. Les Ivoiriens se souviennent de la foule exceptionnelle qui a envahi du 10 au 12 mai 1980 cet espace pour accueillir le patron du Vatican. 31 ans après presque jour pour jour, un autre événement historique se prépare. L’espace qui porte aujourd’hui le nom du prédécesseur de Benoît XVI, s’apprête à abriter un autre événement non moins historique : le grand concert de l’investiture. Pour l’occasion, la place Jean-Paul II a fait sa toilette. Les hautes herbes qui entouraient l’espace ont été enlevées. Sur cette place située en face de l’hôtel de ville et non loin de la préfecture, les techniciens de Médiapolis Afrique de Diaby Ismaël sont à pied d’œuvre pour faire les installations pour le grand jour. A notre arrivée, la dizaine d’employés et de techniciens s’attelaient à monter le chapiteau. Le podium où presteront les artistes, quant à lui, est déjà installé. Les couturiers et autres manœuvres procédaient aux derniers réglages et rafistolages pour donner fière allure à l’ensemble du « temple » où se fera la veillée d’armes de l’investiture. Selon M. Mountaga Traoré, responsable de chantier à Médiapolis Afrique, ce sont plusieurs dizaines d’artistes qui sont attendus à ce concert qui permettra de tenir en éveil et en haleine les centaines de milliers de visiteurs qui viendront pour vivre en direct la cérémonie d’investiture. Pour permettre aux visiteurs de ne pas s’ennuyer et de participer à la fête, trois sites, selon M. Traoré, ont été choisis : l’hôtel Président, la Fondation et bien sûr la place Jean-Paul II où le même dispositif technique a été installé pour permettre à tout le monde de vivre des moments inoubliables. « Nous sommes là depuis le mois dernier. Nous avons d’abord procédé à des repérages et à des essais. Depuis ce matin, nous avons descendu le chapiteau sur lequel nous travaillons présentement. Nous avons fait l’installation à proprement parler depuis le jeudi. Nous comptons terminer d’ici le soir », a déclaré M. Traoré. Il s’agit, selon lui, de mettre à la disposition du grand public qui viendra certainement participer à la fête à la place Jean-Paul II, toutes les commodités techniques qu’il faut pour suivre en temps réel les festivités. « Nous sommes censés livrer le podium aujourd’hui. C’est après cela que les techniciens du son prendront la relève. Pour cet événement, c’est du matériel de haute technologie qui a été prévu. Nous avons des lights, des robots et des écrans LED pour permettre au public de tout suivre quel que soit l’endroit où il se trouvera », nous a-t-il confié. Pour permettre aux spectateurs de suivre de jour comme de nuit les festivités, M. Traoré a expliqué que Médiapolis a opté pour non seulement une sono haut de gamme, mais a préféré les écrans LED aux micro-projecteurs que l’on a l’habitude de voir pour ce genre d’événement. « Les micro-projecteurs sont les appareils pour les écrans géants qui fixent les images sur la bâche. Mais là, nous avons des appareils plus performants que cela qui sont les écrans LED. C’est comme des grands téléviseurs qui sont réglés et contrôlés à partir d’un ordinateur pour des images de qualité », a-t-il expliqué avec une pointe de fierté dans la voix. A pied du podium, un gros camion attend d’être déchargé du matériel qu’il transporte. Un rapide coup d’œil nous permet de constater qu’il s’agit de tout le bataclan de la sonorisation. La taille des baffles et des projecteurs augure que ceux qui feront le déplacement, en auront plein la vue et les oreilles. Pendant notre passage, des curieux attirés par le matériel lourd qui est en train d’être déballé s’interrogeaient et n’hésitaient pas à approcher les techniciens pour s’informer. « Nous sommes impatients que le jour arrive. Car on pourra non seulement s’amuser et nous faire beaucoup d’argent », se réjouit une vendeuse de poissons frais venue sur les lieux s’enquérir de l’évolution des travaux. « Dans cette affaire, il y a trois catégories de commerçants qui se feront beaucoup d’argent : les chauffeurs de taxi, les gérants de cabine et nous qui exerçons dans le domaine de la nourriture », nous a-t-elle confié avec un sourire qui traduit tout l’espoir qu’elle fonde en l’événement. Nous quittons la place Jean-Paul II, rassuré que le concert prévu dans la nuit du vendredi à samedi tiendra toutes ses promesses. A coup sûr, le jour du concert, la place Jean-Paul II refusera encore une fois, du monde, comme ce fut le cas 31 ans plutôt.

J Jean-Claude Coulibaly
(Envoyé spécial)

LIENS PROMOTIONNELS