Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Art et Culture

Mme N`Guessan Bernise (directeur exécutif du Fsdp), à "Le Nouveau Réveil", hier : “Yako et félicitations pour le travail abattu malgré tout”, Kah Zion (DG): “Les Frci nous ont arraché deux véhicules”
Publié le mercredi 18 mai 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dossier

Presse 2011
Dans le cadre de ses visites dans les différentes entreprises de presse, le directeur exécutif du Fonds de soutien et de développement de la presse (Fsdp), Mme N'Guessan Bernise, s'est rendue, hier matin, accompagnée de ses plus proches collaborateurs au groupe de presse "Le Réveil". Il s'est agi pour elle d'apporter son soutien au groupe et de s'informer sur les pertes enregistrées à l'occasion de la crise post électorale. "Nous sommes venus vous voir ce matin et constater les dommages que vous avez subis pour en rendre compte plus tard au Conseil d'administration et au ministre de la Communication", a dit d'entrée de jeu, le directeur au premier responsable du journal de choix des Ivoiriens, Denis Kah Zion. Touché par ce geste, le directeur du groupe de presse "Le Réveil" a évoqué les difficultés rencontrées par son entreprise bien avant et pendant les combats à Abidjan : "Nous avons vécu des problèmes liés à l'insécurité qui ont plusieurs fois occasionné l'arrêt de travail. Ce qui comptabilise à un mois 10 jours la non production de notre journal", a déclaré le directeur du groupe de presse "Le Réveil". Qui lui a fait savoir par la suite, les frais supplémentaires subis par l'entreprise pour assurer la sécurité du personnel, du local et du matériel. " Nous avons dû prendre des jeunes pour assurer notre sécurité et délocaliser le matériel de travail. Cela a eu un coût et rien que pour les jeunes, nous dépensons au moins 900 000 F cfa mois. Et cela depuis 3 mois", a-t-il dit. Et d'ajouter que les deux véhicules de reportage (dont un a été offert par le Fsdp dans le cadre de l'aide de soutien à la presse) ont été pris de force. "Nous nous sommes vu déposséder de la voiture que vous nous avez offerte par des Frci. Pour la seconde voiture, une Pajero bleue, nous avons appris qu'elle n'a plus de plaque d'immatriculation et qu'elle se retrouverait à Attécoubé aux mains des miliciens d’abord et des Frci par la suite", a-t-il déclaré avant de la remercier pour l'aide d'appui informatique que le groupe a reçue. Aussi, a-t-il évoqué les pillages à domicile dont ont été victimes 10 agents de "Le Nouveau Réveil" et les mesures drastiques prises par l'entreprise. Notamment, le paiement de moitié du salaire aux agents pour le mois d'avril, "excepté ceux qui ont pris des risques pendant la crise pour venir au travail". À ces difficultés égrenées par le directeur général du groupe de presse, "Le Réveil", le directeur exécutif du fonds a tenu des mots de compassion et d'encouragement. "Je vous dis yako et je vous dis beaucoup de courage(…) Je vous félicite pour le travail abattu", s'est-elle adressée à l'endroit du personnel et de la direction. Elle a promis de faire un rapport au Conseil de gestion "afin que cela soit su et que certaines difficultés puissent être prises en compte". A sa suite, Denis Kah Zion a promis de lui faire parvenir le rapport sur les différentes pertes enregistrées et leur estimation, notamment ; la perte des véhicules de reportage et l'appareil photo arraché au photoreporter. Profitant de l'occasion, il a plaidé pour la prise en compte de la presse dans le plan d'urgence.
Cinthia R Aka

LIENS PROMOTIONNELS