Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Côte d’Ivoire / Gestion des affaires de l’Etat, nomination aux emplois, Que les femmes ne se trompent pas sur le compte de Ouattara
Publié le mercredi 18 mai 2011   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Il y a des femmes qui, au lieu de se mettre au travail, espèrent séduire Ouattara. Elles pensent qu’il est comme les hommes de la Refondation et qu’il va prendre plaisir à la promotion des fesses. C’est mal connaître le président Ouattara qui mettra, lors de son mandat, un accent sur la valeur intrinsèque de la femme. C’est-à-dire son savoir- faire dans le cadre du développement de la Côte d’Ivoire. Economiste hors-pair, Alassane Ouattara resté fidèle à son épouse Dominique, n’entend pas tomber dans le même piège que son ami Dominique Strauss-Kahn, DG du Fonds Monétaire International (FMI). Dans son projet de société, le président de la République va consacrer 100 milliards de Fcfa aux femmes dont 50 milliards de Fcfa pour la ligne de crédit pour le financement de leur projet. Pour bénéficier de cette manne financière qu’on ne distribuera pas comme de petits pains, les femmes vont devoir proposer des projets
bancables. Mieux, Alassane Ouattara va proposer une loi tendant à la parité entre les hommes et les femmes au niveau de l’emploi. 35 % des places dans les institutions reviendront de droit aux femmes compétentes. Pour joindre l’acte à la parole, le président Ouattara a procédé, le vendredi 13 mai 2011, dès son retour de sa première visite officielle à Dakar, à la nomination de l’historienne Henriette Dagri Diabaté, figure emblématique de la lutte pour la conquête démocratique du pouvoir, au poste de Grande chancelière. Loin d’être une nomination de complaisance, Henriette Diabaté, première femme à occuper ce poste prestigieux, a les bagages intellectuels pour conduire à bon port la Grande chancellerie de Côte d’Ivoire. Elle n’a pas eu besoin de passer par un quelconque raccourci, autre que ses compétences et ses convictions, pour séduire l’homme Ouattara. Les différentes femmes qui militent au sein de la Ligue
Ivoirienne des Secrétaires (LIS) et des Femmes Unies pour la Victoire du Dr Alassane Ouattara sont donc averties. Ouattara n’est pas à séduire autrement que par le travail et les compétences. Avec lui, il faut avoir l’expertise requise. Ce qui semble être bien compris par le Dr Kouassi Lawrence, porte-parole des Femmes Unies pour la Victoire du Dr Alassane Ouattara qui disait lors d’une rencontre avec la Première dame ceci : «Nous avons opté pour ADO parce qu’il représente ce que nous voulons. Nous voulons qu’il soit le modèle de nos enfants. Car, il est travailleur et il valorise l’effort». Halte donc au Strauss-Kahnisme ! Que des femmes ne s’avisent donc pas à se tromper sur le compte du Président de la République !
D. Villard

LIENS PROMOTIONNELS