Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

"Menace" sur l`investiture du président Ouattara, Adama Bictogo: "Un Etat responsable ne gouverne pas à partir des rumeurs" · Le vice-président du Comité d`organisation fait des précisions
Publié le jeudi 19 mai 2011   |  Soir Info


Campagne
© Le Patriote par DR
Campagne du Dr Alassane Ouattara à Adzopé: Adama Bictogo rencontre les populations, d’Abongoua, Assikoi, Yakasse Attobrou
Vendredi 22 Octobre 2010. Assikoi, département d`Adzopé. Adama Bictogo, directeur régional de campagne du RDR dans l’Agnéby et Alépé, dans les villages Akyés et Abbeys


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


L`investiture du président ivoirien Alassane Ouattara, c`est dans 48 heures à Yamoussoukro. Pour rassurer les Ivoiriens sur la tenue de cet événement, Adama Bictogo, le vice-président et porte-parole du comité d`organisation (Co) de la cérémonie, a fait des précisions sur les préparatifs de l`investiture, le mercredi 18 mai 2011 à l`hôtel Ivoire en présence de la presse. Le vice-président du Co a rassuré les Ivoiriens sur la tenue effective de l`investiture. Relativement aux rumeurs de menace sur la cérémonie, Adama Bictogo a demandé aux Ivoiriens de ``garder leur quiétude`` car, a-t-il dit, ``l`Etat a pris des dispositions pour sécuriser l`événement et les populations``. Pour l`adjoint d`Amon Tanoh Marcel( Président du Co), ``un Etat responsable ne gouverne pas à partir des rumeurs``. M. Bictogo, après avoir qualifié l`événement de Yamoussoukro, d` ``investiture citoyenne``, a appelé les Ivoiriens à se l`en approprier. ``C`est une investiture de défi. Défi au niveau de l`école, de l`emploi, de la santé...``, a affirmé le conférencier. Au dire d`Adama Bictogo, ``cette investiture est une tribune qui permettra de façon sobre, d`envoyer un message à la communauté internationale. ``La Côte d`Ivoire reste unie, débout, disciplinée, et est prête à avancer vers le progrès et le développement avec la communauté internationale. Pendant 10 ans, la Côte d`Ivoire est restée fermée à cette communauté internationale``, a-t-il soutenu. Non sans préciser que l`investiture du 21 mai prochain traduit ``un partenariat sud-sud et nord-sud dans le respect des souverainetés``. Parlant de la présence des formations politiques à l`investiture, Adama Bictogo qui préside la Commission relation avec les partis politiques, a indiqué que les représentants des 14 candidats à l`élection présidentielle du 31 octobre 2010, qu`il a rencontrés mardi dernier, ont tous donné leur accord. ``Le Fpi a manifesté son désir d`y être. Mais, il a émis des réserves au niveau de la sécurité. Ses responsables veulent avoir une rencontre avec le ministre de l`Intérieur pour s`assurer que leurs préoccupations seront prises en compte``, a-t-il révélé. Concernant les invités de marque qui viendront de l`Etrange, Adama Bictogo a lâché: ``Nous attendons 23 chefs d`Etat confirmés`` Au nombre de ceux-ci, il a cité tous les chefs d`Etat de la Cedeao; des chefs d`Etat de l`Afrique centrale et australe dont ceux de l`Afrique du Sud, du Congo, du Tchad, de la Tanzanie. L`Afrique du nord sera représentée, a-t-il révélé, par l`Egypte à travers son premier ministre. Quant à la présence confirmée du président français Nicolas Sarkozy, M.Bictogo l`a qualifiée d`historique, indiquant que c`est la première fois qu`un président français se déplace à une investiture d`un président en Afrique. Le conférencier a informé que 66 délégations sont attendues au total. ``C`est le signe de l`intérêt que la communauté internationale a pour la Côte d`Ivoire. Cette Communauté a refusé l`assassinat de la démocratie en Côte d`Ivoire``, a déclaré M. Bictogo. Se prononçant sur les rumeurs faisant état de ce que les voies menant à Yamoussoukro seront fermées demain vendredi, le vice-Pco s`est inscrit en faux avant de préciser que pour des raisons sécuritaires, le tronçon sera interdit uniquement vendredi au véhicules poids lourds. Interrogé sur le coût de l`investiture, Adama Bictogo n`a avancé aucun chiffre, se contentant d`indiquer que ``le coût est profitable à la Côte d`Ivoire par rapport à celui qui a été utilisé pour acheter des armes qui ont détruit le pays``. Selon lui, certains investissements dont l`achat de véhicules et la réfection des routes sont des acquis pour le pays.

BAMBA Idrissa

LIENS PROMOTIONNELS