Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Investiture du Président de la République/ Afrique, Europe, Amérique, Asie, Australie toutes présentes à Yamoussoukro: Les Chefs d’Etat du Panel de l’UA annoncés - Le programme complet de la cérémonie
Publié le jeudi 19 mai 2011   |  Le Mandat


Arrivée
© Reuters
Arrivée à Abidjan des chefs d`états du panel
Le President Mohamed Ould Abdel Aziz de Mauritani


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Elu avec plus de 54% des voix lors de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, c’est le samedi 21 mai prochain que le Président Alassane Ouattara portera la Grand-croix de l’Ordre National lui donnant l’attribut du nouveau Chef d’Etat ivoirien. Cette cérémonie d’investiture, le Premier Magistrat ivoirien la voulait sobr, vu la difficile crise que le pays a traversée. Mais, il y a peu de chance que son vœu soit respecté, puisque la cérémonie a pris une dimension planétaire. Tout le monde entier est mobilisé pour prendre part à cette investiture. Personne ne veut se faire compter l’événement historique qui va meubler les annales de la politique ivoirienne. Les délégations se bousculent sur les cinq Continents du monde entier (Afrique, Europe, Amérique, Asie, Australie) pour être des témoins privilégiés de cette investiture. De mémoire d’Africain, jamais une investiture de Chef d’Etat d’un pays africain n’a mobilisé autant le monde. Yamoussoukro sera une capitale mondiale la journée du 21 mai prochain. Les raisons et les motivations de cette ruée sur la capitale politique ivoirienne divergent d’une délégation à une autre. Plusieurs Chefs d’Etat et non des moindres sont attendus à cette messe. Sans rentrer dans le fétichisme des nombres, des sources diplomatiques avancent la présence officielle de 25 délégations (Chefs d’Etat ou Chefs de gouvernement).

Afrique, le respect de la volonté du peuple

La quasi totalité des pays africains sera représentée à la cérémonie d’investiture du 5e Président de la République de Côte d’Ivoire. Les Chefs d’Etat de plusieurs de ces pays ont déjà confirmé leur arrivée en terre ivoirienne. Ces hôtes en provenance du continent africain pourraient être repartis dans plusieurs grands groupes. La Côte d’Ivoire aura l’honneur de recevoir les Présidents des Institutions africaines. Goodluck Jonathan, Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) sera présent non seulement au nom de son pays, le Nigéria, mais surtout celui de l’Institution sous-régionale. Cette Institution sera représentée par une forte délégation qui aura à sa tête le Ghanéen James Victor Gbeho. La CEDEAO, on se souvient, avait reconnu la victoire du Président Alassane Ouattara au lendemain de la proclamation des résultats de l’élection par la Commission Electorale Indépendante. L’Institution sous-régionale n’a cessé de multiplier les efforts à travers les Sommets et les médiations pour faire respecter la volonté du peuple ivoirien exprimée dans les urnes. Cinq mois après, les efforts de la CEDEAO se sont vus payants avec la confirmation de la victoire d’Alassane Ouattara le 5 mai dernier par le Conseil Constitutionnel. C’est donc, des responsables d’Institutions sous-régionales qui viennent prendre part à l’investiture du Président élu par les Ivoiriens. L’Union Africaine sera au premier rang des invités. Son Président en exercice et Chef d’Etat de la Guinée Equatoriale, Théodoro Obiang N’guema Mbasogo est aussi annoncé. Par ailleurs, cette haute Institution africaine viendra avec sa délégation conduite par Jean Ping. Des raisons fondamentales expliquent la présence de ces hauts responsables africains. En effet, c’est lors de son 16e Somment à Addis-Abeba, en Ethiopie, tenu du 28 au 30 janvier 2011 dernier, que l’UA qui s’était saisi dossier ivoirien a commis un Panel de cinq Chefs d’Etat qui avaient pour mission de faire triompher la vérité des urnes. Cette mission a été accomplie, même si le respect des décisions de cette commission qui étaient contraignantes, ont été rejetées par le Président déchu, Laurent Gbagbo. Avec cette investiture du Président Alassane, c’est une joie pour tous les 53 pays qui composent l’UA et qui avaient entériné les décisions du Panel. Le vœu pour l’institution de voir la volonté des Ivoiriens se réaliser dans la cité de la Basilique. C’est pourquoi, les cinq Chefs d’Etat du Panel seront sauf changement de dernière heure. Il s’agit des Chefs d’Etat de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, Président du Panel, Jacob Zuma (Afrique du Sud), Idriss Deby Itno (Tchad) et de Blaise Compaoré (Burkina Faso) et le Président tanzanien, Jakaya Kikwete. En outre, tous les pays de la sous-région ont confirmé leur participation. Les Présidents Atta Mills, du Ghana, Hélène Sirleaf du Libéria, Alpha Condé de la Guinée Conakry, Mamadou Issoufou du Niger, Toumani Touré du Mali, Abdoulaye Wade du Sénégal… C’est donc toute la crème des Chefs d’Etat africains qui viendra soutenir son homologue ivoirien. Pour ses leaders africains, c’est un signal fort que cette investiture donne à toute l’Afrique qui aspire désormais à l’instauration d’une vraie démocratie. Dorénavant, les choix du peuple africain exprimés dans les urnes doivent pouvoir s’imposer. L’exemple de la Côte d’Ivoire doit faire tâche d’huile.

Europe, Amérique, Asie, Australie : Côte d’Ivoire, cas d’école de la Démocratie en Afrique

Les pays du continent européen asiatique, océanien et américain n’ont pas voulu être en reste de cette ferveur que suscite la montée sur le trône présidentiel du Dr Alassane Ouattara. C’est pourquoi, ils seront représentés au plus haut niveau par certa in de leur Chefs d’Etat. La France qui est l’ancienne puissance coloniale sera à la fête avec son Premier Magistrat, le Président Nicolas Sarkozy. Il sera accompagné par son ministre des Affaires Etrangères, Alain Juppé et Henri de Raincourt, le ministre chargé de la Coopération. Cet engouement de l’Elysée s’inscrit non seulement dans le cadre des relations historiques qui lient les deux pays, mais c’est surtout, pour ce vent de démocratie qui est en train d’éclore en la Côte d’Ivoire. Au-delà de la France, c’est toute l’Union Européenne qui prendra part à l’investiture du Président Ouattara. Des dirigeants de l’UE seront parmi les hôtes du n° 1 ivoirien. Mme Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l`Union Européenne est même annoncée. Des délégations en provenance de Belgique, Royaume-Unie, Espagne etc… arriveront à Yamoussoukro dans les heures à venir. La Maison Blanche qui a suivi avec beaucoup d’intérêt, la crise post-électorale en Côte d’Ivoire sera représenté dans la loge officielle par la Secrétaire d’Etat américain, Mme Hilary Clinton. Elle aura à ses côtés plusieurs collaborateurs du Président Barack Obama. Pour le Président américain, cette investiture du Président ivoirien vient interpeller toute l’Afrique, sur l’importance de promouvoir la démocratie qui lui est chère. On se souvient de son discours tenu au Ghana en 2009 où il a insisté sur le fait que « l’Afrique n’a besoin d’hommes fort, mais plutôt d’Institutions fortes ». C’est fort de cela que le Président de la Première Puissance mondiale a invité à maintes reprises sans succès le Président sortant Laurent Gbagbo à se soumettre à la volonté du peuple exprimée dans les urnes. L’Asie et l’Australie ne manqueront pas cette investiture. La preuve, des délégations étrangères en partance pour Yamoussoukro auraient déjà quitté leur Continent. Au chapitre des Organisations internationales invitées, l’on peut citer au premier plan l’Organisation des Nations Unies (ONU). Ban Ki –Moon, son Secrétaire général va rehausser de par sa présence cet événement historique. Comme on peut le constater, l’engouement est réel autour de la manifestation. Et la présence de tous ces Chefs d’Etat à Yamoussoukro vaut son pesant d’or. C’est une cérémonie qui va réuni tous les démocrates et ceux qui aspirent l’instauration de la démocratie en Afrique.

JERÔME N’DRI

LIENS PROMOTIONNELS