Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Économie

Mission conjointe Fmi-Banque mondiale-Bad à Abidjan, La Facilité de crédit rapide en point de mire
Publié le jeudi 19 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La mission conjointe Fmi-Banque mondiale-Bad est là. Elle séjournera du 18 mai au 1er juin 2011 en Côte d'Ivoire. Objectif : La conclusion d'un programme intérimaire pour la Facilité de crédit rapide. Hier, au 20ème étage de l'immeuble Sciam, la délégation conduite par Doris Ross était face au ministre de l'Economie et des Finances, Charles Koffi Diby et ses collaborateurs. Doris Ross, situant les motivations de la visite de la mission, a indiqué qu'il s'agit d'essayer d'aider la Côte d'Ivoire, réactiver son économie après la période difficile. « Nous espérons travailler pour voir comment normaliser la situation économique. Nous sommes prêts à vous aider », a assuré Doris Ross. Le ministre Diby, pour sa part, s'est réjouie de la présence de cette mission conjointe qui va évaluer l'impact de la crise post-électorale. Selon lui, il importe de stabiliser l'économie ivoirienne et la redynamiser par l'obtention d'appuis. Diby a rappelé les efforts faits par la Côte d'Ivoire au niveau de l'amélioration des finances publiques et l'espoir qui a animé les populations ivoiriennes, mais annihilé par la crise post-électorale. « Tous les secteurs d'activité ont été gravement atteints. Une économie qui n'est pas dynamique ne peut plus capter de ressources. Nous avons pu procéder à l'ouverture des banques, ce qui a favorisé la reprise des activités. Mais sans votre appui, le sinistre que connaît notre économie sera encore plus grave », a expliqué le ministre Diby. Aussi a-t-il fait savoir que la préoccupation première des autorités ivoiriennes, c'est l'immédiat. « Il s'agit de voir comment faire en sorte que vous puissiez intervenir rapidement pour nous aider à travailler. Nos équipes sont à votre disposition. Nous voulons aller très vite et sommes prêts à satisfaire les engagements par une gestion transparente », a assuré l'argentier du Gouvernement ivoirien.
Jean Eric ADINGRA

LIENS PROMOTIONNELS