Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Un millier de personnes quitteront le Nord
Publié le vendredi 20 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Trois cars de soixante-dix places pour le département de Korhogo, deux pour Boundiali, deux autres pour Ferké et deux autres encore pour Tengrela. Tels sont les moyens logistiques officiellement pris en compte pour convoyer les populations à Yamoussoukro le samedi 21 mai, dans le cadre de l’investiture du Président Alassane Ouattara. Au sein de ces différents convois, une place de choix est accordée aux chefs traditionnels. D’ailleurs, les chefs de Kong font le déplacement avec leur tam-tam sacré, le « Tigbanan » qui ne sort que pour les chefs. A Kong, Alassane Ouattara est un chef. Pour lui, le tam-tam sacré sortira, accompagné des deux danses guerrières qui accompagnaient l’empereur de Kong sur les champs de bataille. Les femmes et les jeunes ne sont pas oubliés. Une répartition par proportion a été arrêtée suite aux différentes réunions tenues dans chaque ville à l’initiative des préfets. Mais face à la volonté des populations de faire le déplacement de Yamoussoukro, les responsables locaux du RHDP ont décidé de déplacer un car supplémentaire de Korhogo, Boundiali s’inscrit dans cette même logique et Ferké, par la volonté du maire Koné Lancina Cardosi en fera de même. Ces moyens restent toujours insuffisants pour répondre aux desiderata des populations dont l’enthousiasme et la volonté de faire un déplacement de masse a pris un sérieuse douche froide avec l’idée des quotas. Qu’à cela ne tienne. Ils sont nombreux ceux qui veulent se rendre à Yamoussoukro par leurs propres moyens. Certains s’associent pour partager les frais de carburant des véhicules personnels pendant que les autres veulent affronter les centaines de kilomètres qui séparent leur ville de Yamoussoukro. Déjà en début de semaine, Kong le village natale du Président de la République avait enregistré plus de cent motards près à prendre la route sur leurs deux roues. Les préparatifs de la rencontre de Yamoussoukro ont ouvert des opportunités commerciales pour certains. Les vendeurs de gadgets à l’effigie du Président et les vendeurs du pagne uniforme de la cérémonie de l’investiture. Si des personnes le vendent au prix officiel indiqué, chez d’autres vendeurs, le pagne a atteint le prix de 4.000 FCFA. Dans certaines localités, ceux qui ne seront pas du voyage de Yamoussoukro n’ont pas été oubliés. A Korhogo, à l’initiative du ministre Sangafowa, les jeunes prévoient installer un écran géant au centre culturel pour suivre la cérémonie en direct, entretenus par un banquet de viande braisée offert par le ministre. Du coté de Ouangolo, une fois de retour, les autorités envisagent de tourner dans les villages pour remercier les populations qui sont les artisans de la victoire d’ADO et reprendre la fête de l’investiture au goût local. Malgré tout, il y aura toujours des oubliés. A Korhogo, le président de la communauté de la CEDEAO n’a pas caché la déception de son groupe qui avait souhaité être de la partie.

Mack Dakota, Correspondant

LIENS PROMOTIONNELS