Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Bouaké/La cérémonie au centre des préoccupations
Publié le vendredi 20 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


A l’image de toutes les régions de la Côte d’Ivoire, celle de Bouaké veut particulièrement marquer sa présence dans la capitale politique à l’occasion de l’investiture du Président de la république. Pour réussir ce pari, toutes les composantes de la société civile se sont mises à la tache depuis deux semaines. Ce sont des séries de rencontres qui se multiplient autour du Préfet région M. Konin Aka. Ainsi tous les acteurs des différents domaines d’activité ont eu une séance de travail avec le préfet de région. Et M. Konin Aka a donné des consignes claires et précises, tant au niveau sécuritaire que dans le sens du renforcement de la fraternité entre les ivoiriens : « Nous travaillons pour une parfaite organisation à notre niveau et tout le monde est impliqué. Et même lorsqu’on verra quelqu’un qui se réclame d’un autre parti il faudra l’associer. Le Président Alassane est le Président de tous les ivoiriens », a tenu à rappeler le Préfet de région. Ainsi, à la suite de ces différentes consultations, toutes les organisations ont eu droit à la feuille de route pour l’investiture du 21 mai dans la capitale politique. Au niveau de la mairie, avant de s’absenter le maire Fany Ibrahima a pris soin d’instruire ses proches collaborateurs afin de prendre toutes les dispositions nécessaires pour faciliter le transport des populations vers Yamoussoukro. Ainsi le docteur Diomadé Lancina a constamment pris part aux réunions avec le préfet. Comme le témoigne ici Mme Demandé Mondéni responsable RFR à Bouaké : « Aujourd’hui, notre choix est respecté et on ne peut demander mieux. Pour cela, nous nous sommes donné le temps de travailler sérieusement pour avoir une bonne organisation autour de la cérémonie de la république qui nous tient tant à cœur. Nous avons confectionné des fiches, donc chaque car de transport aura son contenu sur des dossiers, avec le numéro de téléphone de chaque passager et celui du car, plus le nom du chauffeur. Et au retour nous devons nous engager à revoir les mêmes personnes à bord de chaque car » a expliqué la responsable RFR à Bouaké. Si la municipalité a pu offrir gratuitement le déplacement, c’est en accord les transporteurs qui ont tenu à apporter leur concours à cette cérémonie : « Nous avons réquisitionné tous les véhicules en bon état et remis les clés au Préfet de région. Pour l’’investiture du Président de la république, les transporteurs ont décidé de transporter gratuitement les gens », a déclaré Diarrasouba Ibrahim de l’union des jeunes transporteurs de Bouaké. Des initiatives privées ont été également prises. Tant au niveau des organisations dans les différents quartiers qu’au niveau de certains particuliers. Ceux-ci ne sont pas restés inactifs. A l’image de Jacou le Croquant, président de ‘’Génération pour ADO’’ qui a pris en charge deux cars de 70 places qu’il a mis à la disposition de ses membres. Dans des quartiers, les frais de transport ont considérablement été revus à 1500 francs en allez et retour. Tous les partants pour l’investiture veulent se voir dans le prestigieux pagne à l’effigie du Président de la république. Mais se procurer ce pagne relève d’un parcours de combattant. Hommes, femmes n’en finissent pas d’attendre devant les points de vente. Mme Sylla Salimata, l’une des vendeuses requise pour la circonstance, n’arrive pas satisfaire toute les demandes. « Je n’arrive pas à contenter tout ceux qui se présentent à moi pour s’offrir le pagne de l’investiture. J’écoule au maximum trois à quatre balles par jour mais hélas tout le monde n’est jamais servi. J’en conclus que la production est faible par rapport à la demande. Aussi, je me garde de ne pas le vendre à des revendeurs », a-t-elle fait remarquer. Mme Touré Mawa membre au sein du RFR et chargée également de la vente de ce précieux pagne a, elle aussi souhaité une plus forte production afin de pouvoir satisfaire tout le monde. Notons que plusieurs points de ramassage ont été identifiés. Notamment le stade de la paix, le stade de Sokoura, la place de la paix la place du marché de mouton du quartier Dar-es Salam.

MAIGA Idrissa à Bouaké

LIENS PROMOTIONNELS






Autres articles

  • Bouaké : La cérémonie au centre des préoccupations - Le Patriote - 20/5/2011
  • Un millier de personnes quitteront le Nord - Le Patriote - 20/5/2011
  • Motus : Egalité - Le Patriote - 20/5/2011
  • Moyen-Comoé, Personne ne veut manquer l’événement historique - Le Patriote - 20/5/2011
  • Aboisso bouge - Le Patriote - 20/5/2011
  • Duékoué-Gguiglo / Dans la ferveur de l’investiture de Ouattara - Le Patriote - 20/5/2011
  • Panel - Le Patriote - 20/5/2011