Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Gagnoa / avant l’investiture - Le Rdr soulage les victimes de février 2010
Publié le vendredi 20 mai 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Les victimes des événements de février 2010 à Gagnoa, viennent de recevoir la compassion du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).


Contrairement à ce que pensaient les mauvaises langues, les victimes des événements du 19 février de l’année dernière ne sont pas oubliées par les responsables du Rassemblement des républicains (Rdr). Ceux-ci avec à leur tête N’guessan Zékré, secrétaire départemental dudit parti, ont remis aux victimes une enveloppe d’une valeur de 270.000 francs Cfa pour les soulager et surtout se souvenir des souffrances qu’elles ont endurées. « Nous nous souvenons de nos jeunes qui nous ont toujours soutenus », a insisté le secrétaire départemental. Pour rappel, c’est suite à la double dissolution de la Commission électorale indépendante (Cei) et du gouvernement intervenue l’an passé sous l’ère Gbagbo, que le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) avait organisé des manifestations dans tout le pays pour exprimer sa désapprobation aux manigances du Fpi. A Gagnoa, les choses ont pris une autre allure au point qu’on a dénombré 5 morts et plusieurs blessés. Ces martyrs de la démocratie ne doivent pas être oubliés comme si de rien n’a été. Raison de plus pour qu’avant l’investiture du président Alassane Dramane Ouattara, les responsables locaux du Rdr aient un devoir de mémoire envers ces militants disparus pour les uns et blessés pour les autres. La Cei locale a également tenu à apporter son soutien aux victimes parce que selon son président Fofana Sindou, ce combat mené par ces jeunes gens était aussi le leur. « C’est parce qu’on a dissous la Cei que les jeunes ont protesté. Malheureusement, il y a eu des blessés et des morts. Nous nous sommes dit que c’est pour nous qu’ils se sont battus. Il était donc de notre devoir de nous souvenir d’eux», a déclaré le président régional de la Cei. Outre l’institution électorale, ont eu aussi à se cotiser, les commissaires politiques du Rdr et ceux des Forces nouvelles (Fn). Ces différentes cotisations qui s’élèvent à 170.000 francs Cfa ont été majorées de 100.000 francs Cfa par le ministre Kacou Guikahué et N’guessan Zékré. Soit un total de 270.000 francs répartis comme suit : 10.000 francs pour chacun des 6 blessés graves et 42.000 pour chacune des 5 familles endeuillées.


Alain Kpapo à Gagnoa

LIENS PROMOTIONNELS