Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Cérémonie d’investiture à Yamoussoukro / Alassane Ouattara : la consécration
Publié le lundi 23 mai 2011   |  Soir Info


Investiture
© Reuters par DR
Investiture du Président Alassane Ouattara : Les plus grands dirigeants du monde participent à une cérémonie haute en couleurs
Yamoussoukro: Plusieurs dizaines de délégations venues des quatre coins du monde sont venues communier avec les Ivoiriens, à la faveur de l’investiture du Président Alassane Dramane Ouattara


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Enfin… Il y est arrivé ! Le président de la République, Alassane Ouattara sera solennellement consacré, ce samedi 21 mai 2011, à Yamoussoukro, à quelques pas de la Basilique Notre Dame de la Paix, au cours d’une cérémonie d’investiture qui fera tache d’huile dans l’histoire du pays. De mémoire d’Ivoirien, jamais investiture de président de la République n’a attiré autant de chefs d’Etat et de dirigeants d’institutions internationales. Elle verra la présence d’au moins 21 chefs d’Etat. Alassane Ouattara, président du Rassemblement des Républicains ( Rdr) et candidat de ce parti à la présidentielle de novembre 2010 est perçu en Côte d’Ivoire comme un martyr vivant d’une guerre politique sans pitié, que ses adversaires lui ont livré des années durant. Au centre, sa nationalité ivoirienne que Tia Koné, ex-président de la Cour suprême avait, dans son arrêt à l’occasion du scrutin présidentiel de 2000, qualifiée « de douteuse », invalidant sa candidature. « Considérant qu'il résulte de tout ce qui précède que le candidat Alassane Ouattara ne réunit pas toutes les exigences légales pour être candidat à l'élection présidentielle de 2000 et qu'en conséquence il importe de ne pas faire figurer ses noms et prénoms sur la liste définitive des candidats à ladite élection », avait notamment déclaré Tia Koné. Alassane Ouattara a frôlé, parfois, la mort et certains de ses compagnons, ont été jetés en prison. Mandat d’arrêt international, exhumation et profanation de la dépouille de sa mère Nabintou Cissé, invalidation de certificat de nationalité, exil, Alassane Ouattara a bu, jusqu’à la lie, la coupe des mauvais traitements de l’adversité. Mais, jamais « le Brave-Tchè » n’a jeté la manche…Il verra donc son courage et son engagement couronnés ce samedi 21 mai 2011. La présence massive des Ivoiriens issus de toutes les couches sociales, politiques et confessionnelles, celle d’éminentes personnalités, dont des chefs d’Etat et des délégations étrangères, au nombre desquelles, Nicolas Sarkozy, président français, Ban Ki-Moon, secrétaire général de l’Onu, Honorable Brooke D. Anderson et Mme Julia Stenley, représentants du Président des Etats-Unis d’Amérique, Barck Obama, donne à cette cérémonie un air d’onction, voire de sacre mondial au successeur de Laurent Gbagbo. Des chefs d’Etat africains, venus des quatre coins du continent sont également annoncés à la Fondation Félix Houphouët-Boigny. Cette cérémonie sera aussi et surtout une occasion pour la Côte d’Ivoire de refaire « sa façade », après dix ans de crise militaro-politique qui l’avait rendue « infréquentable ». Peut-être faut-il voir derrière la présence de toutes ces têtes fortes, et ces sommités mondiales, un message symbolique à l’endroit des Ivoiriens, pour dire que la Côte d’Ivoire d’Houphouët-Boigny est un pays important, qui a besoin d’institutions fortes, légitimes, avec des dirigeants ambitieux et ouverts au reste du monde. Un monde qui se veut aujourd’hui « un village planétaire ». Le président de la République Alassane Ouattara sera donc fait Grand maître de l’Ordre national par la Chancelière Henriette-Rose Dagri Diabaté, qui lui passera, en bandoulière l’écharpe de couleur orange devant des centaines de cameras des télévisions internationales. Alassane Ouattara accédera alors, de plein droit, à la dignité de « Grand-croix » de la République de Côte d’Ivoire, chef de l’Exécutif. « Cette investiture marque le point de départ d'une nouvelle Côte d'Ivoire, du grand rassemblement de tous les Ivoiriens. M. Ouattara recevra l'onction de tout le peuple ivoirien et montrera au reste du monde qu'il a été élu à la tête du pays", a assuré Anne-Désirée Ouloto, l'une des porte-parole du nouveau chef d'Etat. Signalons que Dr Alassane Ouattara a été Proclamé officiellement président le 5 mai par le président du Conseil constitutionnel, Paul-Yao N'Dré et avait prêté serment le lendemain. Il a été élu avec 54,1% des suffrages exprimés contre 46,9 % pour Laurent Gbagbo. C’est donc une nouvelle de l’histoire qui s’ouvre pour la Côte d’Ivoire, avec Alassane Ouattara.

Armand B. DEPEYLA

LIENS PROMOTIONNELS