Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Yamoussoukro / Investiture du Président de la République: Alassane Ouattara fait "Grand Maître" de la Côte d’Ivoire
Publié le lundi 23 mai 2011   |  L'intelligent d'Abidjan


Investiture
© Getty Images
Investiture du Président Alassane Ouattara :
Ivory Coast`s president Alassane Dramane Ouattara (L) and Henriette Diabate (R), grand Chancellor, wave during his inauguration ceremony on May 21, 2011 at Felix Houphouet-Boigny Foundation in Yamoussoukro. Alassane Ouattara was inaugurated Saturday as president of Ivory Coast, which he hopes to reunite following a bloody crisis caused by his predecessor`s refusal to concede election defeat.`The time has come to renew the founding values of our beautiful Ivory Coast, and to reunite Ivorians,` he said at a ceremony attended by UN Secretary General Ban Ki-Moon, President Nicolas Sarkozy of former colonial power France and African leaders.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le Président de la République de Côte d’Ivoire, SEM Alassane Dramane Ouattara a été investi le samedi 21 Mai 2011 à Yamoussoukro et a désormais tous les attributs de sa fonction. Il a été fait ‘’Grand Maître’’ de Côte d’Ivoire par la Grande chancelière Henriette Dagri Diabaté, en présence de 19 chefs d’Etat à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix.

‘’Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République, au nom du peuple de Côte d’Ivoire et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous reconnaissons comme chef souverain et Grand Maître des ordres et nous vous remettons le grand collier, insigne de notre distinction’’. C’est par cette formule sacramentelle que Mme Henriette Dagri Diabaté, Grande chancelière de l’ordre national de Côte d’Ivoire, a investi le Président de la République SEM Alassane Dramane Ouattara. Distinction honorifique la plus élevée de l’Etat de Côte d’Ivoire. Avant la remise solennelle à Son Excellence Monsieur le Président de la République des attributs de sa distinction, la Grande chancelière a tenu à rappeler que sa nomination à la tête de cette prestigieuse institution n’était pas un simple coup d’éclat. C’est le selon elle, le signe d’une politique volontaire et réfléchie de Monsieur le Président de la République qui tient et croit fermement au rôle primordial de la femme dans la Côte d’Ivoire nouvelle. Passés les moments d’humiliations, de privations et de prison, Henriette Diabaté a demandé au chef de l’Etat de faire montre de ses qualités personnelles qu’on lui connaît pour conduire ‘’le navire Ivoire’’ à bon port. C’est-à-dire, l’humilité, la patience, l’endurance, le pardon et la persévérance qui l’ont toujours caractérisé. ‘’Aujourd’hui, le plus pénible est passé. Nous avons raison de nous en réjouir. Mais le plus difficile reste à faire pour la reconstruction de la Côte d’Ivoire et la réconciliation de tous les enfants de notre cher pays’’, a-t-elle indiqué. Pour le Président de la République, cette cérémonie d’investiture qui a vu la présence de dix-neuf chefs d’Etat et plusieurs sommités du monde entier dont Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies, marque le retour de la Côte d’Ivoire sur la scène internationale. Raison pour laquelle le chef de l’Etat a salué et félicité les Ivoiriens qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cet événement. «Cette consécration est la vôtre, cette investiture est votre victoire, la victoire du peuple souverain», a-t-il mentionné. Poursuivant, le Président Ouattara a rendu un hommage à ses prédécesseurs Félix Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié. Sans oublier M. Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies, les institutions sous- régionales, panafricaines, tous les chefs d’Etat et pays amis de la Côte d’Ivoire qui l’ont soutenue durant toute cette crise en faisant preuve ‘’d’un formidable élan de solidarité pour le triomphe de la démocratie’’. A l’endroit de la France qui a joué un rôle prépondérant dans le dénouement de la crise ivoirienne, le Président de la République a dit que la Côte d’Ivoire a des liens historiques avec la France et partage avec elle une vision commune de l’avenir. «Monsieur le Président Sarkozy, le peuple ivoirien vous dit un grand merci. Oui, un grand merci pour votre engagement dans la résolution de la crise ivoirienne. Sous mandat des Nations Unies qui a permis de sauver de nombreuses vies. Nous vous serons toujours reconnaissants. Nous vous encourageons Monsieur le Président pour tous les efforts que vous faites pour les peuples du continent africain dans le cadre du G8 et du G20 », a-t-il déclaré. Pour redorer l’image de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a décidé de l’ouvrir sur le monde. Et la meilleure façon de le faire, selon lui, c’est de tenir ses promesses. A savoir l’avènement d’une société de démocratie et des droits de l’Homme, une société équitable et prospère. «Chers compatriotes, ce matin nous voici en face du monde entier, face à nous-mêmes, nous voici face à notre destin. Pour certains d’entre vous, ce destin semblait compromis. Pour ma part, je n’ai jamais douté un seul instant que notre pays sorte de cette épreuve parce que nous Ivoiriens savons que cette situation a sa ‘’Solution’’ et que nous avons foi en Dieu et en l’avenir. Ce matin, nous sommes là pour parler d’avenir. Oui, le temps est venu de renouer avec les valeurs profondes de la belle Côte d’Ivoire
et de rassembler les Ivoiriens. Chers frères, chères sœurs, célébrons la paix, la paix sans laquelle aucun développement n’est possible. Mettons en pratique la devise de notre pays. L’Union qui sera le creuset de notre réussite ; la Discipline qui nous fera grandir dans le respect des règles établies par la République ; le Travail qui va nous libérer de la dépendance et nous apportera le confort moral et matériel. Respectons notre drapeau, symbole vivant de la patrie…Comme un grand peuple, nous allons nous rassembler et remettre en marche», dira-t-il. Avant d’ajouter : « Je lance un message solennel à la réconciliation, au rassemblement et à l’espérance(…) Nous bâtirons une Nation plus juste, plus efficace avec des institutions fortes et indépendantes(…) Je veux renouveler mon engagement d’être le garant d’une Côte d’Ivoire laïque telle que consacrée par notre Constitution. Je veux renouveler mon serment d’être le Président de tous les Ivoiriens, le protecteur des plus faibles et le défenseur des Droits de tous nos concitoyens sans exclusive. Célébrons à travers la cérémonie d’aujourd’hui, non pas la victoire d’un camp sur un autre(…) Allons résolument à la réconciliation». Le Président de la République dans son allocution s’est aussi engagé à jouer le rôle qui est le sien et entend créer des emplois pour les jeunes et les femmes. Et dans les prochains jours, il procédera à la formation d’un gouvernement d’union, a-t-il indiqué.

Dosso Villard, envoyé spécial

Encadré 1
Sarkozy la superstar

Comme une nuée de sauterelles, les populations de Yamoussoukro, les militants et sympathisants du Président de la République Alassane Ouattara ont happé le chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy dès son arrivée à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix le samedi 21 Mai 2011. Trente minutes avant l’entrée du Président Ouattara, l’hystérie s’est emparée de ses partisans qui ont tous voulu, chacun à sa manière, toucher du doigt l’un des plus grands chefs d’Etat du monde. ‘’Sarkozy merci, Sarkozy merci’’, scandait la foule qui a par moments donné du fil à retordre au service de sécurité français débordé. Nicolas Sarkozy pour satisfaire ses admirateurs a pris un bain de foule. Moment de joie plein d’émotion pour les populations vertues blanc dans des pagnes ou tee-shirts à l’effigie du Président de la République. Certaines hôtesses censées accompagner le Président français, ont plutôt cherché à lui serrer la main. Idem pour certains membres du protocole qui ont voulu immortaliser le passage de Nicolas Sarkozy. Ils s’arrangeaient de sorte qu’ils soient pris en photo avec le deuxième Président le plus célèbre au monde après le Président Obama. Une fois dans la salle VIP où s’est déroulée la cérémonie de l’investiture du cinquième président ivoirien, Nicolas Sarkozy a volé la vedette à tous ses pairs. L’évocation de son seul nom par le maître de cérémonie a fait l’objet d’une ovation nourrie. L’on a pu voir des ministres de la République esquisser de la tête, leur joie de voir l’ami du Président Ouattara parmi eux. Même les cadres LMP, Mamadou Koulibaly, Laurent Dona Fologo, Miaka Oureto présents dans la salle avaient le sourire au coin. C’est dire qu’unanimement, Nicolas Sarkozy était la vedette du jour, la superstar.

D.V, envoyé spécial

Encadré 2
Guiai Bi Poin et Kassaraté hués

Quelques personnes ont proféré des injures le samedi 21 Mai 2011 à l’endroit des généraux Guiai Bi Poin et Kassaraté Tiapé Edouard. A la fin de la cérémonie de la prise d’arme, Guiai Bi Poin et Kassaraté Tiapé Edouard ont été hués par des jeunes à l’entrée principale de la Fondation Félix Houphouët-Boigny. Tout de suite, un cordon de sécurité de la gendarmerie nationale s’est formé autour des patrons de ce corps d’élite pour dissuader tous ceux qui avaient de mauvaises intentions. Guiai Bi Poin et Kassaraté ont pu quitter les lieux sans heurt.

D.V

Encadré 3
Les Frci font deux morts

Un jeune du quartier Dioulabougou qui se rendait le matin à la cérémonie de l’investiture du Président de la République Alassane Ouattara à moto, a été fauché par des éléments des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) qui roulaient à tombeau ouvert dans une ville pleine à craquer. Son corps gisait auprès de sa moto complètement endommagée à côté de la pharmacie des lacs. Alertée, la police est venue procéder au constat en présence des membres de la famille du défunt en pleurs. Dans la soirée, un autre jeune a été violemment percuté au niveau de la gare routière par des éléments des Frci.

Dosso Villard, envoyé spécial

LIENS PROMOTIONNELS