Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Prière œcuménique pour la réconciliation à la Basilique La Première Dame aux côtés des leaders religieux
Publié le lundi 23 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La cérémonie d’investiture du Président de la République était aussi un autre rendez-vous avec Dieu. Après la cérémonie civile, musulmans et chrétiens se sont de nouveau retrouvés dans la soirée, à la Basilique Notre Dame de la paix, pour exhorter les populations ivoiriennes à s’engager dans le processus de réconciliation. Monseigneur Jean Pierre Kutwa, archevêque d’Abidjan, l’imam Idriss Koudous Ediemou Blin Jacob en première ligne dans le Forum des leaders religieux, ont officié cette prière œcuménique qui a duré une heure. Les invités du couple présidentiel, le Premier ministre, Charles Konan Banny et surtout la présence remarquée de la Première Dame, Dominique Ouattara et de celle de Mme Henriette Konan Bédié. Pour le recteur de la Basilique, Stanislas Scuza, cette séance de prière est une occasion de demander pardon au Tout-Puissant. L’Evêque du diocèse de Yamoussoukro, Monseigneur Marcellin Kouadio dans sa prière d’ouverture a indiqué pour sa part, qu’il y’a un temps pour tout. Et de souligner : « c’est de le moment de faire passer notre pays du mensonge à la vérité, de la haine et de la vengeance à l’amour et au pardon. « Il n’y a pas de paix sans justice, sans pardon, sans amour », a-t-il fait remarquer. Mais l’homme de Dieu s’est empressé d’ajouter que la réconciliation passe par le dialogue, et que ce « dialogue soit franc et sincère ». C’est pourquoi, il a exhorté chaque Ivoirien a joué sa partition afin de bâtir ensemble, la Côte d’Ivoire nouvelle. Au nom de la communauté musulmane, l’Imam Idriss Koudous a demandé aux populations de participer activement au processus de réconciliation. Le leader national de l’église du Christianisme céleste à saluer l’action de la Première Dame de rassembler les Ivoiriens. Il reste convaincu qu’une forte implication des femmes dans le processus de réconciliation donnera des résultats probants. Car, rappellera le président du forum des leaders religieux : « ce que femme veut, Dieu veut ».
Signalons que cette séance de prière a été accompagnée par une chorale musulmane, de la Basilique et une de l’église du Christianisme Céleste.
Coulibaly Brahima

LIENS PROMOTIONNELS