Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Propos de...
Publié le lundi 23 mai 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Laurent Dona Fologo, ex-président du Conseil économique et social :
« Nous sommes venus au
nom de la réconciliation »
« C’était une belle cérémonie. Nous sommes pour l’amour, nous sommes pour la réconciliation. C’est pourquoi nous sommes-là ».

Gal Mathias Doué,
forces républicaines:
« Nous ferons quelque
chose d’extraordinaire »
«Le message du président s’adresse à tout le monde. Nous travaillerons ensemble pour faire quelque chose d’extraordinaire ».

Mabri Toikeusse, président Udpci :
« La Côte d’Ivoire des
valeurs est de retour »
«Le président a tenu à ce que la cérémonie se déroule à Yamoussoukro. Il voulait montrer que la Côte d’Ivoire des valeurs est de retour avec Alassane Ouattara. C’est le symbole de notre présence ici et l’affluence des chefs d’Etat ne nous a pas trahis (…) Nous travaillerons avec toutes les forces de ce pays ».

Issiaka Ouattara dit Wattao, commandant Frci :
« La nouvelle Côte d’Ivoire démarre»
«Je ressens un sentiment de joie. C’est la nouvelle Côte d’Ivoire qui démarre. Que Dieu la bénisse ».

Alain Lobognon,
conseiller du Premier ministre :
« Les Forces nouvelles sont satisfaites »
« C’est une satisfaction pour nous. Voir la Côte d’Ivoire, aujourd’hui, dans cette fondation pour assister à l’investiture du président démocratiquement élu. S’il a fallu recourir aux armes pour rétablir la démocratie en Côte d’Ivoire, nous sommes satisfaits. C’est la fin d’un parcours. Et, c’est une nouvelle page qui s’ouvre. Nous espérons qu’elle s’écrira sans les armes à feu (…) Ceux qui sont retranchés à Accra sont des Ivoiriens. Je pense qu’ils peuvent revenir. Pour ce qui est des rumeurs, je suis de ceux qui sont optimistes. Je crois que la Côte d’Ivoire est partie pour un siècle de stabilité».


Chérif Ousmane, commandant Frci :
«C’est une leçon de persévérance»
C’était une cérémonie très émouvante. Ce que je retiens c’est vraiment la persévérance. Quand nous voyons le président de la République, quand nous voyons Mme Henriette Dagri Diabaté, nous comprenons qu’il faut persévérer. Lorsqu’on veut et qu’on persévère, on aboutit toujours.

Djédjé Mady, secrétaire général Pdci :
« Notre combat a abouti »
Nous sommes heureux d’avoir combattu pour une cause qui a abouti. On est heureux que celui-là qui a été élu soit reconnu par toute la communauté internationale après la reconnaissance au plan national. A en juger par la présence de nombreux chefs d’Etat qui cooptent. On est heureux quand on voit la teneur du message qu’il a donné à savoir rassembler les Ivoiriens et les mettre au travail ; être le président de tous les Ivoiriens pour que dans la fraternité, dans l’union, dans la discipline et le travail on construise notre pays. Je ne peux qu’être satisfait (…) La paix se construit tous les jours. Le problème de la sécurité est un problème réel mais la sécurité se construit. Nous l’espérons, après l’appel lancé aux militaires et aux Ivoiriens que la Côte d’Ivoire aura compris que le temps n’est plus à la force mais à la réflexion et au travail.

Fatoumata Traoré-Diop,
secrétaire nationale à la solidarité :
« Un discours plein
d’espoir »
On est très satisfaits d’entendre ce discours ; un discours qui est plein de sens. Un discours qui doit être réécouté et relu. Il permettra aux Ivoiriens de comprendre comment ils peuvent contribuer individuellement à la reconstruction du pays. Un discours plein d’espoir et je pense que tous les Ivoiriens doivent être fiers d’entendre ce genre de propos venant des personnalités qui engagent, en même temps, notre responsabilité devant la Nation et devant l’avenir.

Propos recueillis par Bamba K. Inza,
envoyé spécial à Yamoussoukro

LIENS PROMOTIONNELS