Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Économie

Les belles affaires des commerçants
Publié le mardi 24 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Incroyable mais vrai ! Les boulangeries ont subitement augmenté le prix du pain. Le gros pain qui se vendait habituellement à 250 F, est passé à 500 F. Quand la baguette passait à 200F au lieu de 150 F. Chez les revendeurs, ces prix avaient triplé. Le prix des différentes boissons avaient également suivi la tendance. L’eau minérale dont le litre et demi était proposé à 250 F est passé au double. La population démunie avait donc des difficultés pour manger. Surtout que le maire avait interdit le marché, le jour de la cérémonie d’investiture, il fallait aller vite. Et devant cette affluence, les différents prix ont pris l’ascenseur. Les maquis ont été les bénéficiaires de cette situation. La grosse bière par exemple, est passée de 750 F à 850 F dans certains maquis et à 1000 F dans d’autres. En tout cas, dans tous les secteurs d’activités commerciales tous les opérateurs semblaient vouloir rattraper tout ce qu’ils avaient perdu pendant cette crise. Et les hôteliers n’ont pas été en reste. A côté d’eux, certains particuliers ont déménagé de leurs maisons pour les louer à des prix exorbitants. Il faut également souligner la saga des opportunistes qui ont saisi l’occasion pour fabriquer des tee-shirts et gadgets à l’effigie du président et de son épouse pour les proposer aux visiteurs.
Jacquelin Mintoh

LIENS PROMOTIONNELS