Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Société

Entretien des bâtiments publics de l`Etat de Côte d`Ivoire/ A quoi ont servi les 6 milliards de la convention Atci-Siegim-CI ?// Le Postel 2001 rénové par la nouvelle direction de l`Atci
Publié le vendredi 10 juin 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

C'est une histoire bien étrange ! Dans son édition d'hier, le quotidien gouvernemental " Fraternité Matin " a publié un dossier relatif à l'état actuel des bâtiments publics. Sous le titre " Ccia, Citad et Postel 2001… ces bâtiments publics en lambeaux ", il a fait le tour de la question en donnant abondamment la parole à un certain nombre de travailleurs exerçant actuellement dans certains de ces bâtiments publics. Il ressort des explications des uns et des autres mais surtout du directeur général de l'assainissement, de la construction et de la maintenance, M. Séka N'guia Lazare, que l'état actuel de ces bâtiments s'explique exclusivement par la crise post-électorale que vient de vivre la Côte d'Ivoire. En raison de ce que les combats au Plateau auraient causé d'énormes dégâts dans lesdits bâtiments. Le problème est que l'année dernière déjà, bien avant donc la crise post-électorale, la presse s'était fait l'écho de la dégradation avancée de certains de ces bâtiments et notamment le Postel 2001 et le Ccia. D'où vient-il donc qu'aujourd'hui, l'on mette tout sur le dos de la guerre ? C'est ce que " Le Nouveau Réveil " a cherché à comprendre.

Le Postel 2001 et le Ccia : Deux bâtiments laissés à l'abandon depuis belle lurette
Ces deux bâtiments, et le dire relève du secret de polichinelle, étaient à l'abandon depuis bien longtemps, comme s'il n'existait pas dans ce pays, de sociétés capables de les gérer sainement. Dans ses propos, le directeur de l'assainissement précise que " les travaux directs liés aux pillages de ces deux bâtiments et du bloc ministériel sont estimés à un milliard cent millions de francs ". Et qu'au niveau du Postel 2001, " le système de réfrigération et la climatisation ont été touchés ". Du fait des affrontements au Plateau. " Ces l'un des travaux les plus importants d'ailleurs. Puisqu'il va engloutir à peu près la moitié du montant que nous avançons ", ajoute-t-il. Problème. D'après nos investigations, le système de réfrigération et de climatisation du Postel 2001 ne fonctionnait pas correctement dans cet immeuble depuis pratiquement 2003. Il en est de même pour le système d'alimentation en eau, de l'électricité, de la plomberie et des ascenseurs qui n'ont jamais pu fonctionner correctement de façon continue pendant plus d'un mois. " Les gens n'entretenaient pas l'immeuble alors que l'Etat donne chaque année de l'argent pour ça. En plus, les loyers qui sont encaissés ne servent pas non plus à maintenir l'immeuble fonctionnel. Les pannes continuelles des ascenseurs, la défaillance de la climatisation, tout cela n'a rien à voir avec la crise ", précise un usager rencontré, hier, et qui a requis un prudent anonymat.

600 millions de subvention annuelle dans la nature ?
Dans un document confidentiel sur lequel " Le Nouveau Réveil " a mis la main et épluché silencieusement, il ressort que la gestion et l'entretien d'un certain nombre de bâtiments publics ont fait l'objet de convention. Il en est ainsi de l'immeuble abritant " La Recette Principale " au Plateau, place de la république, l'immeuble attenant au siège de Rascom, ex Intelci et le Postel 2001. La gestion et l'entretien de ces bâtiments a fait l'objet entre la Société internationale d'expertise de gestion immobilière (SIEGIM-CI) représentée par M. Sidibé Aba Maroil et l'Atci (Société des Télécommunication de Côte d'Ivoire " représentée par M. Kla Sylvanus. Et la convention date de novembre 2003. Les bâtiments en question faisant partie du patrimoine immobilier de l'Atci et leur entretien et gestion faisaient l'objet, selon une source proche de la direction générale du budget et des finances, d'une subvention annuelle de près de 600 millions de francs Cfa. Argent qui aurait été régulièrement versé à l'Atci depuis 2003 après la signature de cette convention. Subvention à laquelle s'ajoutent les loyers de ces immeubles. Lesquels sont encaissés par SIEGIM-CI, soit, près de 300 millions par an. Un petit calcul effectué en deux temps trois mouvements donne une idée de l'argent mobilisé en 7 ans : 6 milliards trois cent millions. Qui n'ont pas pu offrir une nouvelle unité de production de froid à l'immeuble Postel 2001. Qu'est-ce qui explique le fait que malgré cela, le Postel 2001 se retrouve dans cet état de dégradation avancée ? Seuls les anciens responsables de l'Atci, qui passaient leur temps à suspendre les " sms " et les fréquences des radios et télés internationales, peuvent l'expliquer.

Des travaux d'urgence
engagés depuis avril 2011
Le directeur général de l'assainissement, de la construction et de la maintenance a annoncé des travaux à hauteur de 550 millions pour le système de climatisation du Postel 2001. Il n'a certainement pas visité cet immeuble depuis un certain temps. Sinon, il se serait rendu compte que l'unité de réfrigération défaillante a été remplacée par une nouvelle à hauteur de près de 200 millions. Somme qui n'a pu être trouvée en 7 ans ? Et que les problèmes de climatisation dans cet immeuble ne sont plus qu'un vieux souvenir. Il en est de même du système d'alimentation en eau et en électricité. Les problèmes d'ascenseurs qui ne redescendent pas ou qui abandonnent leurs occupants en route depuis 7 ans ont été également réglés. Et tous ces travaux, selon des responsables de la direction générale de la poste de Côte d'Ivoire qui y est logée, se sont réalisés entre le 22 avril et le 5 juin 2011. Par la nouvelle direction de l'Atci qui entend, selon nos sources, faire de cet immeuble important, le centre des technologies de l'information et de la communication. En attendant, si le Postel 2001 se porte mieux, les autres bâtiments publics attendent les travaux d'entretien. Et la crise n'est pas la cause lointaine de leur situation de dégradation avancée. Tout le monde sait dans quel état se trouvait le Ccia avant la crise. Que les gérants rendent des comptes avant les travaux. Vite un audit!
ASSALE TIEMOKO

LIENS PROMOTIONNELS