Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Société

Nouvelle Armée Général Philippe Mangou ``La tâche ne sera pas aisée``
Publié le vendredi 10 juin 2011   |  Soir Info




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Videos
Le Ministre délégué auprès du Premier ministre, ministre chargé de la défense, Paul Koffi Koffi, était le 9 juin 2011 à l'état-major des Armées au Plateau pour une visite de prise de contact. Nommé le 1er juin 2011, il a pris officiellement fonction le 7 juin 2011, au cours d'une cérémonie au Groupement ministériel des moyens généraux(Gmmg) au Plateau. Hier, à l'état-major, le général de Corps d'Armée, Philippe Mangou, chef d'état-major des armées (Cema) a, avec le général de brigade Soumaïla Bakayoko, rassuré le nouveau ministre en charge de la défense, de la volonté de la nouvelle armée d'aller dans le sens de la cohésion. Il a reconnu que la constitution des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) est l'aboutissement des travaux réalisés dans le cadre du Centre de commandement intégré (Cci). Il s'agit aujourd'hui, de procéder à l'encasernement et au renforcement de la solidarité au sein de la nouvelles Armée. Il a indiqué par ailleurs au ministre que ''la tâche ne sera pas aisée''. Le Ministre délégué auprès du Premier ministre, Paul Koffi Koffi a indiqué que dans le cadre de la mise en place des Frci, la cohésion et la solidarité doivent être de mise pour unifier les ex-Fanci (Forces armées nationales de Côte d'Ivoire) et les ex-Fafn (Forces armées des forces nouvelles). ''Nous avons une armée réunifiée. Comment construit-on cette réunification? C'est à cela que nous devons nous atteler, voir les Frci avec les moyens pour le travail selon les règles'', a indiqué le ministre. Pour lui, avec la nouvelle armée, l'esprit de différence doit être banni. Il a recommandé que la nouvelle armée respecte les Droits de l'Homme, respecte la hiérarchie militaire et que les grades soient attribués selon les mérites. Pour tenter de répondre à ces préoccupations, le ministre Paul Koffi Koffi a annoncé qu'un séminaire sera organisé bientôt afin de définir ce que les Ivoiriens attendent de la nouvelle armée. Il a précisé par ailleurs que ceux qui se sont volontairement engagés dans les Frci ne seront pas tous engagés automatiquement. Un mécanisme a-t-il rassuré, est prévu pour les prendre en compte dans d'autres secteurs d'activités. Le représentant spécial du facilitateur du dialogue inter ivoirien, Boureima Badini, s'est dit satisfait de la mise en place des Frci nées des différents travaux du Cci qui est une structure créée dans le cadre des accords politiques de Ouagadougou. ''Nous avons travaillé d'arrache-pied, nous sommes aujourd'hui à l'aboutissement. Les Frci ont été créées, il s'agira maintenant de consolider les acquis et d'aller à la vraie réunification pour avoir une armée nationale, unique et opérationnelle. Nous sommes satisfaits de ces retrouvailles et c'est pratiquement un couronnement'', a-t-il ajouté. Le Lieutenant-colonel Cherif Moussa a conduit une visite guidée du ministre dans certains locaux de l'état-major. On notait à cette cérémonie la présence des généraux Gueu Michel, Kouakoui Nicolas, Detho Leto Firmin...Aussi, des Commandants Ouattara Issiaka alias Wattao et Cherif Ousmane.

K.A.Parfait

LIENS PROMOTIONNELS