Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Yakassé-Attobrou RHDP et LMP fument le calumet de la paix
Publié le mardi 21 juin 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Il faisait bonne ambiance ce samedi de Pentecôte à Yakassé-Attobrou. Sur la place du village, tous les fils et filles de Yakassé-Attobrou ont fait le déplacement pour prendre part à la cérémonie de réconciliation nationale. Initiée par le commandant adjoint des FRCI dans la zone, M. Inza Koné et le préfet de région, M. Yacouba Doumbia, cette cérémonie a vu la participation des Prs. Ayé Ayé Alexandre du PDCI, Séka Pierre Roche de l’UDPCI, Séka Séka du PIT, Assi Bénié de LMP et de toute la chefferie traditionnelle du département. Au cours de cette cérémonie. Nana Gbéri Séka, le chef du village d’Abradine, a pour sa part, au nom des chefs du département, plaidé pour une bonne et vraie réconciliation en Côte d’Ivoire. Paraphrasant le président Shimon Pérès d’Israël, il a rappelé que « le processus de paix est une nuit de noces dans un champ de mines ». A ce sujet, il a demandé aux Forces républicaines de Côte d’ivoire de contribuer à créer les conditions d’une paix durable en évitant de faire des descentes musclées dans les villages. Une récrimination à laquelle a aussitôt répondu le chef de poste adjoint des FRCI, Koné Inza « Les FRCI sont là pour la protection des personnes et des biens. Nous sommes là pour vous. Nous sommes à votre disposition. Mais nous sommes des militaires. Nous ne pouvons pas accepter que l’on nous attaque impunément », a-t-il répliqué. Avant de rassurer les uns et les autres en ces termes : « Depuis notre arrivée, nous n’avons fait que la sensibilisation dans les 14 villages que compte le département. Nous avons organisé cette cérémonie pour justement faciliter la réconciliation entre les populations et les FRCI ». Quant au préfet, M. Doumbia, il a expliqué que cette cérémonie a pour seul objet d’amener les populations à accepter la présence des FRCI qui sont arrivées dans un contexte où il n’y avait plus d’éléments chargés de sécuriser la zone. « Ailleurs, des cadres ont été tués et leurs maisons occupées. Ici, tous les cadres ont retrouvé leurs résidences intactes. Il ne faut donc pas considérer quelques accrochages comme étant l’essentiel. Evitons les frictions avec les éléments des forces de l’ordre qui eux-mêmes aujourd’hui disent : réconcilions nous », a-t-il conseillé. Prenant la parole au nom de l’ancienne majorité présidentielle, le Pr. Joseph Assié Bénié a exhorté les habitants à apporter leur soutien au président Alassane Ouattara. Il a plaidé pour une amélioration de la situation sécuritaire et pour la libération de Laurent Gbagbo et de tous les cadres LMP encore détenus. Le Pr Séka Séka, au nom du PIT, a encouragé les populations à accompagner le président de la République dans sa mission. « Que nous ayons soutenu Alassane Dramane Ouattara ou non, nous devons l’accompagner. Car le département de Yakassé-Attobrou a plus que besoin de lui », a-t-il lancé. Le Pr. Séka Pierre Roche, au nom de l’UDPCI, a rappelé qu’une nouvelle page s’est ouverte en Côte d’Ivoire avec l’arrivée du président Ouattara au pouvoir. Aussi a-t-il conseillé à ses parents d’intégrer le changement qui a eu lieu à la tête du pays. Le Pr. Ayé Ayé Alexandre au nom du PDCI-RDA, a rappelé que les élections sont finies. Et le vainqueur dans les urnes comme par la force, c’est le président Alassane Ouattara. Il appartient donc, selon lui, au x populations de Yakassé-Attobrou de le comprendre une fois pour toute et chercher à faire avancer leur département. « Avec cette cérémonie de réconciliation, nous avons décidé d’aller vers le succès. Car en plus des problèmes de routes, nous avons notre centre de santé qui doit devenir un vrai hôpital et construire des écoles pour nos enfants. C’est cela les vrais défis qui nous attendent », a-t-il martelé. A sa suite, M. Nabi Touré, président de la Fondation Hadja Nabintou Cissé, a promis de faire parvenir les doléances des populations de Yakassé-Attobrou à qui de droit. Notamment, la question de la route qui, pour lui, est le vrai défi du département.
JCC

LIENS PROMOTIONNELS