Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Ratés de l’investiture de Ouattara: Les excuses du protocole d’Etat
Publié le vendredi 24 juin 2011   |  Nord-Sud


Investiture
© Abidjan.net par Nathan Koné
Investiture du Président de la République: Yamoussoukro a vécu des moments inoubliables
Samedi 21 mai 2011. Yamoussoukro. Le monde entier, représenté par plus d`une vingtaine de chefs d`état, s`est donné rendez-vous en Côte d`Ivoire pour célébrer la victoire de la démocratie et le sacre du Président Alassane Ouattara


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le 21 mai, date d’investiture du président Ouattara, à Yamoussoukro, l’ambassadeur Collet Philippe Vieira n’était pas encore à la tête du protocole d’Etat. Cela n’empêche pas ce diplomate chevronné d’endosser, en toute humilité, les imperfections de l’évènement. Recevant hier, à son bureau du palais présidentiel, un groupe de journalistes, avant le déplacement du chef de l’Etat pour le 17e sommet ordinaire de l’Union africaine, en Guinée-Equatoriale, le nouveau directeur du protocole d’Etat a reconnu les ratés protocolaires de cette investiture. Certains officiels n’avaient pas de place assise dans la salle de la cérémonie. Des chefs d’Etat ont été bloqués dans la main courante. Certaines personnalités sont arrivées sans être annoncées quand d’autres ont été annoncées sans être présentes…. Des couacs dénoncés en son temps par toute la presse nationale. Dans son mea-culpa, le diplomate a listé un certain nombre de facteurs qui seraient, selon lui, à l’origine des débordements que les organisateurs ont eu du mal à contenir. Il s’agit d’abord de la justesse du délai dans lequel cette rencontre à dimension internationale, a été organisée. « Ç’a été fait dans l’urgence », a-t-il précisé. Il a fallu, en moins d’un mois, préparer l’arrivée de 25 chefs d’Etat et de plusieurs délégations de haut niveau dans une ville qui n’a pas suffisamment d’infrastructures d’accueil. Une autre difficulté a été à ses yeux la canalisation de l’exceptionnel engouement qu’il y a eu autour de l’historique rendez-vous. Collet Philippe Vieira promet des choses meilleures à l’avenir, et cela dans tous les aspects organisationnels. Face à ses interlocuteurs du jour, il a par exemple dévoilé son intention de créer une meilleure coordination entre la sécurité présidentielle et les journalistes qui couvrent les activités du chef de l’Etat. L’objectif est de mettre fin aux tracasseries et autres entraves que la presse, surtout nationale, rencontre dans les périmètres du chef de l’Etat.

C.S.

LIENS PROMOTIONNELS