Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Fin du séminaire des Frci à Bassam, hier/11 000 éléments dont 8 700 ex-Fafn vont intégrer l`armée nouvelle
Publié le samedi 25 juin 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

L'atelier de Grand Bassam sur la mise en place de la nouvelle armée avec pour thème : "quelle armée pour la Côte d'Ivoire nouvelle" s'est achevé, hier. Pendant trois jours, soldats ex-Fds et soldats ex-Fafn ont échangé et fait des propositions pour la mise en route de l'armée unifiée dénommée, Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (Frci). Le ministre délégué à la Défense, Koffi Koffi Paul, s'est d'ailleurs réjoui de l'esprit de fraternité qui a prévalu tout au long de ces trois jours de travaux. Toute chose qui présage de ce que la " page est tournée ". Le ministre qui avait à ses côtés les Ambassadeurs du Burkina Faso et de la Mauritanie ainsi que le représentant du facilitateur de la crise ivoirienne, M Badini, a salué la pertinence des recommandations faites. Celles-qui, ce qui concerne le cadre juridique et institutionnel, recommande la mise en œuvre des dispositions essentielles du code militaire pour l'amélioration des conditions de vie et de travail, la révision du cadre juridique régissant le maintien de l'ordre et l'élaboration d'un code de bonnes pratiques en la matière, la réforme de la justice militaire, la création d'une structure ad' hoc collégiale pour la sécurisation des élections. Au titre de la formation et de la sensibilisation, l'atelier a recommandé l'initiation des Forces armées au maintien de l'ordre, à la formation des Forces armées à la participation aux opérations de sécurité et de maintien de la paix, notamment en matière de lutte contre le terrorisme et la piraterie en mer qui sont de nouvelles menaces faisant inévitablement appel à la contribution des Forces Armées. Le respect des droits de l'homme dans la planification et la conduite des opérations militaires, la lutte contre le racket et la corruption. Au chapitre de l'organisation des services, l'on retient la réactivation, le renforcement ou la création des organes de recours, l'instauration de la planification stratégique et de la culture du résultat au niveau des chefs d'unités, la nécessité pour l'organisation des services des Forces Armées de s'adapter à l'évolution, l'actualisation et la vulgarisation des textes. En ce qui concerne les ressources humaines, l'atelier a recommandé entre autrex l'intégration de 11 000 éléments dans l'armée nouvelle dont 8 700 éléments issus des ex-fafn conformément à l'accord politique de Ouagadougou et 2300 éléments associés aux Frci. L'option pour une armée mixte (professionnalisation des catégories officiers et sous officiers et la conscription pour les militaires du rang à recruter principalement au sein des admis aux concours d'accès à la fonction publique). Au titre de la cohésion, des outils de travail et moyens généraux, de la coopération militaire, d'autres recommandations ont été faites.
Diarrassouba Sory

LIENS PROMOTIONNELS