Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Discours du Président de la République, SEM Alassane Ouattara, à l`ouverture du séminaire gouvernemental
Publié le mercredi 6 juillet 2011   |  Présidence


Election
© Abidjan.net par Prisca
Election présidentielle - ADO propose ses solutions pour la Justice ivoirienne
Mercredi 13 octobre 2010. Abidjan. Hôtel du Golf. Le président du RDR, Alassane Ouattara rencontre le monde judiciaire


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement
Messieurs les Ministres d’Etat,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs,

Lors du premier Conseil des Ministres du vendredi 03 juin 2011, j’ai demandé au Premier Ministre d’organiser un séminaire gouvernemental consacré à l’adoption de la matrice d’actions prioritaires du Gouvernement pour les six mois à venir.
Je suis donc heureux de la tenue, ce jour, de ce séminaire et je tiens à féliciter Monsieur le Premier Ministre, qui a pris les dispositions pour y donner suite.

Ce séminaire, comme vous le savez, intervient dans un contexte socio-économique difficile où les populations fondent de grands espoirs dans le Gouvernement pour consolider la paix et les sortir des nombreuses difficultés auxquelles elles sont confrontées depuis plus d’une décennie.
Il s’agit là, d’un lourd défi que le Gouvernement devra relever, surtout lorsqu’on se réfère aux indicateurs de base sur le niveau de développement du pays qui n’a cessé de se dégrader depuis des années.
Cette situation, qui s’est accentuée avec la grave crise postélectorale, a fortement dégradé le tissu socio-économique de notre pays, désorganisé le fonctionnement de l’Administration et désagrégé la cohésion sociale.

Vous comprendrez donc l’intérêt particulier que j’accorde à ces travaux et aux conclusions auxquelles nous devons aboutir.

Monsieur le Premier Ministre,
Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,

Nous sommes appelés à insuffler un nouvel élan ; un élan qualitatif à la vie politique, économique et sociale de notre pays.
Les Ivoiriens, qui ont été fortement éprouvés par des années de souffrances et traumatisés par la crise postélectorale, sont exigeants ; et ils ont raison de l’être.
Face à leurs nombreuses attentes, nous avons à relever des défis, dont certains, dans l’urgence.
Les deux premiers défis majeurs que nous devons relever sont, bien évidemment, la sécurité des biens et des personnes ainsi que la consolidation de la paix par le rassemblement et la réconciliation de toutes les filles et tous les fils de notre pays.

L’autre challenge, au regard de la longue crise que notre pays a traversé, est la reconstruction. Cette reconstruction est envisagée, dans un premier temps, dans le cadre du Programme Présidentiel d’Urgence (PPU) d’un montant de 45 milliards de francs CFA, que j’ai mis en place en mars dernier. Le PPU porte sur les cinq (5) secteurs prioritaires, que sont : l’eau potable ; la santé ; l’éducation ; l’électricité et la salubrité urbaine. Il faudra bien évidemment envisager des actions complémentaires d’urgence dans les secteurs de la sécurité alimentaire, de l’assainissement et des pistes rurales.

Le Programme Présidentiel d’Urgence est une amorce de mon programme de Gouvernement « Vivre ensemble », qui a été largement expliqué et diffusé au peuple ivoirien, tout au long de la campagne électorale pour l’élection présidentielle.
C’est sur la base de ce programme que les Ivoiriens m’ont accordé leur confiance. Ce programme nous engage devant la Nation ; par conséquent, il incombe aux membres du Gouvernement de veiller à sa bonne mise en œuvre.
Toutes les actions doivent s’inscrire dans une perspective de bonne gouvernance, d’amélioration des procédures et d’efficacité au niveau de l’administration et des entreprises publiques.
Compte tenu du passif dont nous avons hérité, des ajustements seront nécessaires, mais je vous exhorte à respecter l’esprit du programme.

L’accent devra être mis sur la restauration et le renforcement des bases démocratiques de notre pays, sur la redéfinition et la consolidation des piliers de l’Etat à travers l’Armée, la Sécurité, la Justice, la Fonction publique, l’Administration territoriale et l’image extérieure de la Côte d’Ivoire.
Au niveau de la politique économique, les grands chantiers qui devront retenir toute l’attention du Gouvernement seront :

- La création d’emplois, notamment pour les jeunes ;
- La réhabilitation et la réalisation de nouvelles infrastructures économiques, la modernisation du système des transports ;
- La modernisation de l’agriculture ;
- La mobilisation des ressources publiques dans le cadre d’une gestion rigoureuse des finances de l’Etat ;
- La gestion transparente et optimale des ressources énergétiques et minières ;
- Le soutien au secteur privé ;
- et la redynamisation de la recherche scientifique.

Au niveau de la politique sociale et culturelle, le Gouvernement devra insister sur :

- la lutte contre la pauvreté ;
- la réorganisation du système de santé ;
- la restructuration du système éducatif ;
- l’amélioration du cadre de vie et la préservation de l’environnement.
- la promotion du sport pour les jeunes ;
- la mise en valeur de notre patrimoine culturel.

Monsieur le Premier Ministre,
Messieurs les Ministres d’Etat,
Mesdames et Messieurs les Ministres,

Je viens de vous définir mes priorités qui, comme vous l’aurez constaté, constituent l’essentiel des axes stratégiques dans lesquels doit s’inscrire le Programme de Travail du Gouvernement.
C’est sur cette base que je vous demande, de dresser les lignes directrices de l’action gouvernementale ainsi qu’un état exhaustif des activités majeures à réaliser par les départements ministériels pour les six mois à venir.
Les enjeux sont tels que nous devons rompre avec les pratiques antérieures. Ainsi, j’attends de chaque ministre qu’il sache clairement ce qu’il a à faire, comment il compte le faire et dans quel délai.
Nous avons l’ambition d’apporter des changements qualitatifs notables dans la vie de nos concitoyens. La rigueur et la recherche de l’efficacité doivent donc constituer le socle de toutes les actions que vous aurez à entreprendre.
A cet égard, j’invite chacun des membres du Gouvernement au respect des règles, des valeurs morales et des principes déontologiques qui seront édictés par la Charte d’éthique et de déontologie des Ministres, et qui devront les guider dans l’exercice de leur fonction.

Je ne saurais insister assez sur le fait que j’attends de chacune et de chacun de vous une participation effective et assidue aux travaux de ce séminaire. Nos compatriotes seront très attentifs aux résultats de vos travaux.
Je souhaite donc que cette rencontre de travail soit enrichissante et fructueuse. Je vous invite à mener vos discussions dans un esprit de liberté, de responsabilité et de réalisme.
Je déclare ouvert le séminaire consacré à l’élaboration du Programme de Travail Gouvernemental.

Je vous remercie


Alassane OUATTARA



Discours du Président Alassane OUATTARA a l`ouverture du séminaire gouvernemental
Publié le: 5/7/2011  |  CICG

LIENS PROMOTIONNELS