Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Séminaire gouvernemental : Des défis révolutionnaires
Publié le vendredi 8 juillet 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Les défis que le gouvernement doit relever ont le mérite d’être clairement définis. Ils touchent à tous aspects de la vie du pays. De l’économie à la culture en passant par le sport, l’environnement et tous les autres points du vécu quotidien des populations. Les 41 défis, une fois relevés, permettront aux ministres et leurs collaborateurs de redonner le sourire à une population longtemps meurtrie et qui a bu jusqu’à la lie, le calice amère de la souffrance et de la misère. C’est ce chaos que le président de la République et son équipe entendent ainsi faire oublier aux Ivoiriens. C’est pourquoi, même les ressources que l’ancien régime avait classé ‘’top secret’’ vont être désormais incluses dans le budget de l’Etat de Côte d’Ivoire. Il en est ainsi des ressources relatives à la commercialisation du pétrole. Comme cela est stipulé au chapitre de la thématique « Economie », « Secteur privé », il est demandé qu’il soit publié régulièrement les chiffres sur la production et la commercialisation des ressources pétrolières et minières du pays». Dans sa volonté de faire éclater la vérité sur d’autres scandales, le gouvernement a décidé de «faire des études approfondies relativement aux conséquences des déchets toxiques sur les populations». L’épineuse question de la libéralisation de l’espace audio-visuel n’a pas non plus échappé à la sagacité des ministres. Le communiqué final du séminaire propose d’engager la libéralisation de l’espace audio-visuel, toute chose que le pouvoir déchu n’a jamais voulu accepter. Mais la cerise sur le gâteau des propositions gouvernementales pour le bien-être des populations, demeure le cas des artistes. Dieu seul sait combien d’archives sont morts faute de moyens, même insignifiants. Pour conjurer le mauvais sort qui semble s’être s’abattu sur les artistes ivoiriens, il est prévu de «mettre en place un cadre pour la prise en charge et la protection sociale des artistes et des sportifs.» En ce qui concerne le secteur du transport, et surtout avec la Côte d’Ivoire qui veut faire de l’intégration régionale son cheval de bataille, le Séminaire souhaite que l’on développe et diversifie les réseaux de transport, notamment la voie ferrée ainsi que les voies inter-états. Autant de défis aussi révolutionnaires les uns que les autres et qui auront le mérite de permettre à la Côte d’Ivoire de regagner sa place de leader de la sous-région
Yves-M. ABIET

LIENS PROMOTIONNELS