Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Sport
Article


Comment

Dernières dépêches



Sport

Mondial des U17 au Mexique - Le Soulier d’or pour Souleymane Coulibaly
Publié le mardi 12 juillet 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Le rideau est tombé sur la coupe du monde des moins de dix sept ans (U17). Pays organisateur, le Mexique a écrit une nouvelle page de l’histoire de cette compétition en étant le premier pays organisateur à remporter ce trophée à domicile. La Côte d’Ivoire pour sa part, peut avoir des regrets, tant Alain Gouaméné avait sous son contrôle, des enfants d’un bon niveau. Hélas, mille fois hélas, l’ancien gardien des Eléphants a encore échoué. Heureusement que tout n’a pas été perdu. Car dans l’effectif des jeunes pachydermes, un garçon a séduit le monde. Coulibaly Souleymane, c’est de lui qu’il s’agit, a survolé ce mondial et décroché le Soulier d’Or. Meilleur buteur avec neuf (9) réalisations, le jeune attaquant ivoirien a tout simplement inscrit son nom en lettre d’or dans le livre de cette compétition. Jamais avant lui, un joueur ivoirien n’avait fait pareil. Il rejoint ainsi dans ce palmarès, le français Florent Sinama Pongolle qui avait inscrit 9 buts en 2001. Le meilleur Ivoirien jusqu’aujourd’hui, était Kéita Moussa qui avait terminé meilleur buteur à égalité de buts avec Yuiri Nikiforov en 1987 avec 5 buts. "Je remercie tous ceux qui ont dit du bien de moi. Avec mes partenaires, nous avons vécu de grands moments. Les défenseurs m’ont laissé quelques espaces et j’ai réussi à en profiter », a confié l’Ivoirien à fifa.com.
Coulibaly, qui a rejoint son père en Italie il y a trois ans, n’était pas sur les plaquettes d’Alain Gouaméné. Il n’a pas participé aux éliminatoires en Afrique et a certainement bénéficié de ses performances avec Sienne pour se voir ouvrir les portes de la sélection. "Je leur suis éternellement reconnaissant. C’est grâce à eux que je suis devenu le héros de la phase de poules. Mais le football est un sport où l’on joue à 11 et je ne serais rien sans eux. Je ne marquerais pas autant de buts sans leur complicité", a-t-il affirmé avant l’élimination face à la France.
Le moins qu’on puisse écrire c’est que ce mondial mexicain a permis à la Côte d’Ivoire, de voir l’éclosion d’une nouvelle star. Un nouveau Drogba ? Peut être qu’il est peu trop tôt mais, Coulibaly a démontré qu’il avait tout pour faire son trou dans le football mondial.

Koné Lassiné

LIENS PROMOTIONNELS