Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Le maréchal de l’ECOMOG chez Ouattara, hier
Publié le mercredi 13 juillet 2011   |  L'intelligent d'Abidjan


Forces
© Présidence par Aristide
Forces armées, gendarmerie nationale et police : Le chef de l’Etat offre un déjeuner en l`honneur des nouveaux commandants, en présence du maréchal Oluseyi Peterin (ECOMOG)
Mardi 12 juillet 2011. Abidjan. Palais présidentiel du Plateau. Le chef de l’Etat, SEM Alassane Ouattara offre un déjeuner en l`honneur des nouveaux patrons de l`armée, de la gendarmerie et de la police, en présence du maréchal Oluseyi Peterin (ECOMOG ) et des chefs d’Etat-major de la sous-région


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le maréchal de l’ECOMOG, Oluseyi Peterin était hier, au Palais présidentiel, lors du déjeuner du chef de l’Etat, après la passation des charges avec les nouveaux patrons de l’armée. Au nom des chefs d’Etat-major de la sous-région, il a pris la parole pour assurer le Président de la République et les Ivoiriens de la vigilance et de la disponibilité des armées de l’Afrique de l’Ouest, à aider au retour de la sécurité en Côte d’Ivoire, à aider à la réconciliation entre les Ivoiriens. Sa présence ainsi que la forte et massive présence des patrons des armées de la sous-région, est un signal fort pour tous ceux qui appellent à la révolution, à un coup d’Etat et rêvent de briser l’élan démocratique amorcé par la Côte d’Ivoire. En dehors de la France, LMP et les pro-Gbagbo, doivent se souvenir donc, de ce maréchal du Nigeria, qui lors de la crise postélectorale, avait élaboré une stratégie de solution militaire de la crise ivoirienne. Une option qui avait donné la trouille au camp Gbagbo, sans toutefois arriver à l’assagir et à l’empêcher d’aller jusqu’au 11 avril 2011, après le début de l’assaut des Frci vers fin mars. Le camp Gbagbo avait vraiment redouté ce maréchal, qui troublait le sommeil de Laurent Gbagbo.

ID

LIENS PROMOTIONNELS