Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Comment le régime Ouattara attire les capitaux
Publié le mercredi 13 juillet 2011   |  L'Inter


Sommet
© Abidjan.net
Sommet des pays les plus industrialisés, en France: le Président Alassane Ouattara invité du G8
Vendredi 27 mai 2011. Paris (France). Le Président de la République de Côte d`Ivoire, SEM Alassane Ouattara a participé au Sommet du G8, du 26 au 28 mai 2011. Photo: les présidents Barack Obama (gauche), Ouattara (centre) et Silvio Berlusconi (ext. dr)


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le nouveau chef de l`exécutif ivoirien, Alassane Ouattara, multiplie les actions en vue d`attirer les capitaux étrangers pour la relance de l`économie ivoirienne. Convaincu des limites de ressources internes, M. Ouattara a d`abord commencé par faire appel aux marchés internationaux pour financer son programme de gouvernement. Il s`agit en tout premier lieu de recourir à la dette. Le clin d`œil fait aux bailleurs de fonds dans le cadre de l`aide publique au développement constitue un levier important à l`effet d`avoir de la liquidité au moment où le nouveau régime sort d`une crise qui a considérablement réduit les capacités de l`Etat à mobiliser des fonds. Depuis la reconnaissance de la victoire d`Alassane Ouattara aux dernières élections présidentielles, les institutions bilatérales et multilatérales ont renoué avec le gouvernement ivoirien en débloquant d`importantes sommes d`argent en vue de permettre au pays de soutenir la croissance et l`investissement. La France, à travers l`Agence française de développement (AFD), a débloqué au profit de la Côte d`Ivoire un prêt de 350 M€ (environ 8 milliards de francs CFA) pour le redressement des finances publiques et la relance économique du pays, le mardi 26 avril 2011. En outre, l`AFD prévoit l’instruction de quatre projets non souverains, interrompue par la crise. Ces projets concernent le secteur agro-industriel palmier et hévéa, le traitement de déchets à Abidjan et l’enseignement supérieur privé. Enfin, l’activité de garantie, très dynamique depuis deux ans, devrait redoubler pour accompagner le secteur privé et la relance économique du pays. La Banque mondiale quant à elle a repris sa coopération avec la Côte d`Ivoire suspendue en décembre 2010, au lendemain de l`éclatement de la crise post-électorale. Le Fonds monétaire international vient d`octroyer 64,5 milliards de FCFA au gouvernement ivoirien dans le cadre du programme de Facilité de crédit rapide (Fcr). Au niveau régional, la Banque Africaine de développement(BAD) et la Banque ouest-africaine de développement(BOAD) sont également au chevet de la Côte d`Ivoire. Toutes ces actions de soutien sont le fruit d`intenses négociations menées par les autorités ivoiriennes et du retour progressif à la normalisation. L`objectif poursuivi par Alassane Ouattara est d`éviter toute tentative de «replis nationalistes», car convaincu que la paix passe par la lutte contre la pauvreté. À tous ces donateurs, les autorités ivoiriennes ont donné l’assurance pour une utilisation efficace et transparente du financement» octroyé.

Bertrand GUEU

LIENS PROMOTIONNELS